CHALLENGE BW - Nivelles

«On souffre ensemble à l’entraînement»

«On souffre ensemble à l’entraînement»

Younes Darrazi (n°3 990) et Dorian Boulvin (n°5 217) ont fait la course ensemble de bout en bout. ÉdA

L’amitié entre Younes Darrazi et Dorian Boulvin, les deux athlètes du CABW, s’est exprimée sur la ligne d’arrivée du jogging Sainte-Gertrude.

Younes Darrazi et Dorian Boulvin font partie du groupe d’entraînement de Fernand Brasseur au CABW. Lorsqu’ils se sont retrouvés, ensemble samedi, en tête du jogging Sainte-Gertrude à Nivelles, les deux athlètes se sont soutenus mutuellement durant la course avant de franchir, main dans la main, la ligne d’arrivée. Cette première manche du challenge Brabant wallon 2017 est, du reste, a marqué d’une pierre blanche avec une participation record de 1676 joggeurs (1 491 sur la grande distance et 185 sur la petite) et une apothéose insolite avec cette première place ex aequo pour le duo Darrazi-Boulvin. «C’était un objectif de passer la ligne ensemble si nous en avions l’occasion, confie Younes Darrazi. Pour s’amuser. Et puis, on souffre ensemble à l’entraînement, on pouvait bien s’offrir ce final.»

Les deux comparses, qui ont noué des liens d’amitié au fil des heures passées sur la piste du stade reine Astrid, ont fait parler leur complicité tout au long des 10,530 km. «Nous avons tout de suite voulu imprimer un tempo élevé, poursuit Younes Darrazi. François Humblet s’est mis dans notre foulée mais nous l’avons lâché dans la deuxième côte. À partir de là, nous nous sommes relayés jusqu’au bout. »

Dorian Boulvin a pu compter sur le vécu de son partenaire d’échappée pour éviter les pièges d’une course terriblement sélective. «Je le connaissais un peu, pour avoir couru le 12 kilomètres lors du semi-marathon de Nivelles, explique le Binchois (19 ans). Mais c’est la première fois que je m’alignais sur le jogging Sainte-Gertrude. Je savais que le parcours était vallonné, surtout dans sa première partie. Cela s’est confirmé. La côte de la Batterie, dans le final, est particulièrement raide. On n’avançait plus! Surtout que, en ce qui me concerne, c’était une course de reprise après ma session d’examens, achevée vendredi.»

Le spécialiste du 5 000 mètres va désormais préparer les cross à venir, tout en en gardant à l’esprit la saison sur piste pour être prêt au mois de mai. «C’est ma première année senior, souligne-t-il. J’aspire avant tout à prendre de l’expérience.»

Quant à Younes Darrazi, il continue à se concentrer sur la Cross Cup et lorgne également sur le 3 000 mètres des prochains championnats de Belgique indoor. «Je participerai peut-être encore à l’une ou l’autre manche du Challenge BW, mais ma priorité ira à la piste cet été. »


Nos dernières videos