JUDO - Championnat provincial

Vers un judo «plus spectaculaire»

Vers un judo «plus spectaculaire»

Les victoires se sont enchaînées sur le tapis nivellois lors du Provincial. ÉdA – Alan MARCHAL

Malgré 40 compétiteurs en plus par rapport à 2016, le Provincial a surtout été marqué par l’application de nouvelles règles d’arbitrage.

S’ils ont pris le pli de démarrer l’année sur les chapeaux de roue lors du championnat provincial, les judokas brabançons ont vu leurs habitudes être un peu chamboulées ce dimanche. En cause, de nouvelles règles d’arbitrage qu’ils ont dû digérer en quelques jours.

Présenté officiellement en début d’année, ce nouveau règlement est donc entré en application pour la première fois ce week-end dans une compétition officielle, en Belgique. «La Fédération internationale de judo souhaite rendre notre sport plus spectaculaire pour les gens qui le découvrent, commente Henri-Nicolas Renders, arbitre continental installé à Chaumont-Gistoux. C’est pour cette raison que les hautes instances ont par exemple choisi de diminuer le nombre points attribués pendant le combat et offert la possibilité aux compétiteurs de saisir tout type de garde. » Ce qui a quelque peu changé la donne ce week-end à Nivelles où était organisé le championnat provincial, la première des étapes qui mène au National.

En effet, là où les pénalités faisaient de plus en plus la différence et où les victoires devenaient de plus en plus tactiques, force est de constater que peu de combats se sont terminés au golden score sur les tapis aclots.

«Même s’il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions, je pense que les judokas ont bien compris l’intérêt de ces nouvelles règles, estime Henri-Nicolas Renders. Les victoires sont plus nettes et les combats sont plus ouverts dans la majorité des cas. »

De leur côté, les judokas, qui étaient 246 ce dimanche (contre 206 en 2016, NDLR), semblaient plutôt bien s’accommoder de ce nouveau règlement. «En fait, ça nous force surtout à aller au bout de nos mouvements, notaient deux des cadettes médaillées en début de journée. Avant, on se contentait parfois d’inscrire des demi-points pour l’emporter, mais plus maintenant puisqu’ils n’existent quasiment plus.» De quoi promettre de belles passes d’arme pour le championnat régional qui se déroulera à la mi-février, à Tournai.