BRUXELLES

140 des 60.000m2 de Docks Bruxsel deviennent un musée dédié aux poêleries Godin

Docks Bruxsel est construit sur un ancien site industriel emblématique du passé bruxellois: les poêleries Godin. Le centre commercial ouvre désormais un petit espace muséal consacré à cette grande figure de l’industrie de la capitale.

À l’occasion du 200e anniversaire de la naissance de l’industriel Jean-Baptiste Godin, Equilis, développeur et propriétaire de Docks Bruxsel, a ouvert officiellement mercredi l’Espace Godin, consacré à une exposition sur le passé industriel du site. L’inauguration a eu lieu en présence d’un représentant du cabinet du Ministre-Président de la Région Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort (PS).

Docks Bruxsel a été implanté sur l’ancien site des Poêleries Godin. La conception du shopping center a intégré l’histoire industrielle du lieu et a notamment inclus la rénovation de l’édifice surnommé «la Cathédrale» par les ouvriers de l’époque, du fait de l’aspect majestueux de sa charpente. Le dernier et 3e étage de ce bâtiment abritent désormais l’Espace Godin, une exposition muséale dédiée à l’histoire du lieu et à son concepteur.

 

 

140 des 60.000m2 de Docks Bruxsel deviennent un musée dédié aux poêleries Godin
L’expo permanente s’étend sur 140 des 60.000m2 de Docks Bruxsel. Elle aborde les courants d’idées qui ont influencé la genèse du projet des poêleries Godin. En plus de l’histoire personnelle de son fondateur, on y voit de vrais poêles d’époque. SDESIGN
Sensible à l’idée de redistribution des richesses aux ouvriers, Jean-Baptiste Godin avait imaginé des infrastructures destinées au bien-être des travailleurs. Le Familistère, préservé à côté de Docks, logeait ainsi des employés et leurs familles.

«Valorisation de l’histoire industrielle»

L’exposition permanente s’étend sur plus de 140 m2. Elle aborde les courants d’idées qui ont influencé la genèse de ce projet, l’histoire personnelle de Jean-Baptiste Godin ou encore le passé de son usine de Guise dans le nord de la France. L’Espace Godin s’est doté de matériaux audiovisuels et d’une table tactile grand format pour présenter des documents, des illustrations, des photographies et des vidéos de l’époque.

Cette exposition est le fruit d’une collaboration entre Equilis, Guido Vanderhulst, défenseur de la mémoire du patrimoine industriel bruxellois et SDesign, spécialiste en scénographie et muséographie.

«Dans les pôles de développement prioritaire, la Région est soucieuse d’ancrer les projets contemporains en s’appuyant sur les ressources historiques du territoire. Dans la zone canal particulièrement, la valorisation de l’histoire industrielle et sociale est essentielle», a souligné le Ministre-Président bruxellois, à cette occasion.