SANTÉ

Grippe: les petites recettes de grand-mère…

Grippe: les petites recettes de grand-mère…

Boire des boissons chaudes tels que tisanes et autres infusions au citron fait partie de l’éventail des vieilles recettes pour lutter contre une série d’affections, comme la grippe. Beboy - Fotolia

La grippe est là et s’affaire à nous empoisonner le quotidien. Pour lutter contre cette affection de saison, il faut du repos et rester au chaud. C’est aussi l’occasion de tester quelques remèdes que nos aïeux utilisaient.

C’est l’hiver, il fait froid, humide et (souvent) gris aussi. Rien de plus normal donc. Et, comme toute météo hivernale qui se respecte, elle emmène ses cohortes de bactéries, virus et autres joyeusetés du genre… La grippe, mal strictement normal – mais certes pénible – qui revient ainsi chaque hiver, se répand et était en passe de franchir le seuil épidémique, selon les données de l’Institut scientifique de santé publique (ISP).

Comment traiter la grippe? Faut-il rappeler que la grippe est une infection virale et que, par conséquent, les antibiotiques ne sont pas efficaces. Il faut bien sûr rester au chaud et se reposer au mieux. Et puis, outre des médicaments contre la fièvre, on peut aussi se tourner vers les «remèdes de grand-mère» qui foisonnent pour aider son organisme à passer ces instants pénibles. En voici quelques exemples, parmi une liste kilométrique:

 

1. Les infusions

C’est évidemment un classique: les infusions de citron avec du miel voire du thym ou du gingembre sont sans aucun doute le premier remède «efficace depuis des siècles». A prendre plusieurs fois par jour. D’une manière générale, boire des boissons chaudes est conseillé.

2. Le cataplasme de moutarde

Également un ancien remède, surtout destiné à lutter contre la toux: le cataplasme de moutarde. Il faut mélanger de la farine de grains de moutarde dans une eau tiède jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse, laquelle est ensuite posée sur un tissu que l’on enroule. Le cataplasme doit être placé sur la poitrine durant une dizaine de minutes.

3. Le grog

C’est le premier «traitement» auquel on pense: le légendaire grog (sans alcool…).

Faites bouillir 250 ml d’eau dans une casserole. Verser l’eau chaude dans une tasse et y placer deux clous de girofle et un bâton de cannelle. Il faut encore y ajouter le jus d’un demi-citron et un peu de miel.

Il existe, pour les grands, une version avec du rhum...

4. La soupe de poulet

Au rang des classiques, le bouillon de poulet serait d’une aide précieuse pour le nez bouché et présenterait des propriétés anti-inflammatoires. On parle ici du vrai bouillon de poulet, fait maison, avec carottes, céleri, poireau, poulet (évidemment…) et agrémenté avec du laurier et du thym.

5. Sirops

Sirop à l’ail, sirop au poireau, sirop au radis noir, les sirops fabrication maison sont légion chez nos aïeux. Un autre exemple: le sirop à l’oignon. Comment s’y prend-on? Faire cuire 2 oignons hachés recouverts d’eau avant de mixer le tout. Ajouter 5 cuillères à soupe de miel de sapin puis mélanger. Prendre une cuillère à soupe toutes les heures. On ne dit pas que c’est bon, mais cela aiderait…

 

Il ne s’agit bien sûr là que de quelques exemples parmi bien d’autres, chaque recette connaissant de surcroît de multiples variantes selon les lieux, voire même selon les goûts des uns et des autres…