BASKET

Le Brussels engage TJ Bray, ailier américain de 24 ans

Le Brussels engage TJ Bray, ailier américain de 24 ans

TJ Bray devra notamment faire oublier la déception que représente Dino Pita, qui n’a jamais réussi à tirer son épingle du jeu en sortant du banc. Brusselsbasketball.be

Le Brussels annonce l’arrivée d’un nouvel Américain. D’après le coach Crèvecoeur, «TJ Bray est complet, crée pour les autres, et est excellent à distance».

Le Brussels a trouvé un remplaçant à son ailier suédois Dino Pita, parti cet hiver après un passage assez peu convaincant à Neder. Le club bruxellois annonce ce 10 janvier l’arrivée de TJ Bray, un «beau bébé» de 1m96 et 100kg.

Thomas Joseph Bray, 24 ans, est né à New Berlin dans le Wisconsin. D’après le Brussels, «il a effectué l’ensemble de son cursus universitaire à Princeton en NCAA avant d’effectuer des essais avec les Toronto Raptors et les New York Knicks lors des Summer Leagues 2014 et 2015».

La NBA ne l’ayant pas retenu, l’ailier part en Sicile. «C’est à Trapani, en deuxième division italienne, que TJ commence sa carrière européenne avant d’être transféré à Casale (toujours en Italie) l’année suivante et de faire sa meilleure saison statistique: 14 points, 3 passes décisives et 3,5 rebonds en 32 minutes de jeu», précise le communiqué du Brussels.

Bray part en Allemagne lors de l’intersaison 2016. Mais il passe tout son temps à l’infirmerie. «Il est transféré en première division allemande au MHP Riesen Ludwigsburg où il ne disputera aucune rencontre à cause d’une blessure au ménisque».

Le coach Serge Crèvecoeur assure que ces pépins physiques sont désormais des souvenirs. «Complètement guéri et opérationnel, TJ Bray est un joueur complet, bon défenseur, capable de marquer dans différentes situations, de créer pour les autres, et doté d’un excellent shoot à distance. C’est un apport non négligeable pour la suite de la saison», explique le mentor bruxellois sur le site du Brussels.