BRUXELLES

Deux salles d’enchères de livres fusionnent pour devenir la plus importante du Benelux

Deux salles d’enchères de livres fusionnent pour devenir la plus importante du Benelux

- Reporters/Universal Image Grou

Deux maisons d’enchères belges, «The Romantic Agony» et «Henri Godts», ont décidé de fusionner, annoncent jeudi les deux institutions dans un communiqué commun.

La nouvelle enseigne, qui se spécialisera dans les livres anciens, deviendra ainsi la plus importante salle de vente aux enchères de livres du Benelux et l’un des plus gros acteurs du marché à l’échelle mondiale «en concurrence directe avec des maisons internationales telles que Sotheby’s et Christie’s».

Les salles de vente aux enchères, «The Romantic Agony» et «Henri Godts», toutes deux situées à Bruxelles, se sont spécialisées au cours de ces dernières décennies dans un marché niche, à savoir le marché des livres, des gravures, des manuscrits mais encore des dessins, des photos et des atlas rares. À ce jour, les deux maisons ont vendu en moyenne plus de six mille lots par an aux enchères.

La nouvelle salle de vente fusionnée, qui se situera également à Bruxelles, deviendra ainsi «la plus grande salle à proposer la vente aux enchères de livres dans le Benelux et concurrencera de manière directe des maisons internationales telles que Sotheby’s et Christie’s», selon le communiqué.

«L’un de nos buts premiers (avec cette fusion) est de faciliter l’accès aux enchères au grand public. […] Souvent, les Belges pensent qu’il faut dépenser une petite fortune pour posséder quelque chose d’unique ou de valeur. Le fait de faciliter l’accès aux enchères suscitera davantage d’intérêt pour notre patrimoine, ce qui est une excellente chose», souligne Henri Godts, expert principal de la maison du même nom.

La salle de vente «The Romantic Agony» a été fondée en 1997 par Trees Stubbe et Johan Devroe. L’une des pièces les plus extraordinaires vendues par celle-ci est une édition du fameux Don Quichotte, qui datait de quelque 400 ans, attribué au prix de 222 000 euros.

La salle de vente Henri Godts vend, elle, depuis 1997 de vieux autographes, signatures, atlas, cartes et livres. Parmi les ventes notoires réalisées par l’enseigne, on citera celle d’un atlas authentique du 16e siècle du cartographe Ortelius, adjugé à quelque 4 millions de francs belges, soit aujourd’hui plus ou moins 100.000 euros.