BELGODYSSEE 2016

Mustii au Palais pour applaudir les lauréats de la Belgodyssée

EdA - Corinne Marlière

Ils sont jeunes et enthousiastes. Ils viennent de remporter la Belgodyssée 2016. Maxime Delrue et Jody Bau sont les deux grands lauréats francophones de ce concours de journalisme, soutenu par L’Avenir depuis 11 ans.

Le moment est toujours solennel: la remise des prix de la Belgodyssée au Palais royal, en présence du roi Philippe. Peu de jeunes journalistes, et encore moins d’étudiants, ont eu le privilège de vivre pareil instant. C’est pourtant ce qui est arrivé ce mercredi matin à 16 journalistes en herbes participant à ce concours de reportages initié par le Fonds Prince Philippe, la RTBF et la VRT.

En invité face au roi, qui soutient la Belgodyssée depuis ses débuts, le jeune chanteur belge Mustii a fait résonner sa voix profonde dans la salle des miroirs. Un moment assez magique dans un lieu à part.

 

Le jeu comme méthode d’apprentissage

Vous avez peut-être eu l’occasion de lire les reportages des huit candidats francophonespubliés sur lavenir.net durant les deux derniers mois. Ou dans le supplément paru dans L’Avenir ce mercredi et accessible également surtablette, smartphone ou PC. Ils avaient pour thème les nouvelles méthodes d’apprentissage.

Avec le « serious game » (jeu sérieux en français) comme moyen de formation du personnel dans une grande surface, Maxime Delrue, 22 ans, s’est brillamment illustré dans ses reportages, tant radio que presse écrite ou web. Étudiant en dernière année à l’Ihecs, il repart donc avec le prix radio et un contrat de six mois à la RTBF.

«Je n’ai pas envie de faire de plans sur la comète avec ce prix. J’aime la radio, mais j’adore aussi la presse écrite et le data journalisme sur le web. Je suis juste ravi. » Derrière ses petites lunettes se cachent un air malicieux et une assurance rarement vue dans ce concours. « Je le dois à ma maman, qui m’a toujours fait confiance et qui m’a lâché dans la vie tout en me soutenant. C’est aussi grâce à elle si j’ai gagné ce prix.»

Jody Bau et Roxane Dupont, le duo gagnant

Côté néerlandophone, Roxane Dupont remporte le prix radio de la VRT. Elle formait un duo avec la candidate francophone Jody Bau et elles se sont attachées toutes deux à découvrir des outils qui facilitent l’apprentissage. Bingo: Jody Bau, avec la plateforme Wazzoudestinée aux enfants du primaire, a décroché le prix de la presse écrite.

«On avait dit qu’on était le meilleur duo, en voici la preuve, exulte la jeune femme fraîchement diplômée de l’École de journalisme de Louvain. À la base, j’aime plutôt la télé, mais la Belgodyssée m’a permis de me plonger dans la radio et la presse écrite. Et c’est super! »

Le prix de la meilleure collaboration entre deux candidats francophone et néerlandophone est allé à Louis Toussaint, de l’HelHa à Tournai, et Dieter Peeters (KULeuven). Le prix de la presse écrite flamande, remis par Metro, est revenu à Cisse Michiels.

Mustii: «J’étais plus stressé que de faire le Cirque royal!»

À 26 ans, Thomas Mustin, alias Mustii, a déjà bien bourlingué. Il était de tous les festivals cet été et a réussi l’exploit de remplir le Cirque royal en octobre dernier. On l’a vu dans La Trêve, la série produite par la RTBF, et il vient de tourner un film avec Lambert Wilson et Olivier Gourmet, ainsi qu’un téléfilm pour France 2 avec Mathilde Seigner. Pourtant, il n’en menait pas large au Palais royal ce mercredi matin, où il était invité à chanter à la remise des prix de la Belgodyssée.

«J’étais vraiment stressé de jouer devant le roi et dans un endroit comme celui-ci. Plus encore que de faire le Cirque royal, s’amuse le jeune auteur-compositeur-interprète de Lasne. C’est un prestige, il faut être à la hauteur ici. » Une interprétation en toute simplicité, comme lui. «Je suis vraiment reconnaissant qu’on ait pensé à moi pour venir chanter à la remise des prix de la Belgodyssée. Ça reste le roi, l’unité du pays, c’est impressionnant!»

Un album est prévu au printemps 2017 et un nouveau single en janvier.

 

Un extrait de la prestation de Mustii au Palais royal, en présence du roi Philippe.


Mustii au Palais royal de Bruxelles par lavenir