BRUXELLES

Première à Bruxelles: un incubateur pour l’industrie culturelle

Première à Bruxelles: un incubateur pour l’industrie culturelle

A l’instar de la musique ou de la mode, l’architecture fait partie des domaines couverts par ce projet d’incubateur. Serge Anton

Le premier incubateur dédié à l’industrie culturelle de Belgique voit le jour à Bruxelles.

ING et Creatis ont lancé mercredi à Bruxelles l’appel à candidature pour le premier incubateur du pays dédié aux entreprises des industries culturelles et créatives. Une dizaine d’entreprises seront sélectionnées et bénéficieront d’un accompagnement de la banque afin d’accélérer leur croissance. La sélection sera finalisée mi-janvier pour une inauguration début février.

L’incubateur belge de Creatis, une résidence d’entrepreneurs culturels déjà active à Paris, sera hébergé dans l’ING Art Center de la place Royale de Bruxelles. Entre dix et douze startups seront accueillies et pourront occuper les 25 postes de travail prévus. «L’objectif est que cela devienne un lieu de ‘fertilisation croisée’et pas un simple espace de co-working», précise Stephan Salberter, chef de la communication chez ING.

Des coachs pour encadrer les participants

Les entreprises qui seront sélectionnées d’ici la mi-janvier pourront couvrir une grosse dizaine de domaines tels que les médias, l’animation, la musique, l’architecture, la mode, les arts culinaires, etc. Seront privilégiées les sociétés développant une activité innovante liée au numérique, travaillant sur des projets pouvant être exploités sur les marchés européen et international et «dont les créateurs s’inscrivent dans une logique de décloisonnement des secteurs et des méthodes de travail».

Différents coachs soit spécialistes du milieu artistique, de la communication, de la culture mais aussi de l’innovation encadreront les participants.

En région bruxelloise, l’industrie culturelle et créative représente 45.000 emplois et génère 6,3% du PIB, a rappelé le directeur de Creatis Belgique, Édouard Meier.