Enjeux, présentation des listes...

BRUXELLES

Irrité par le savon industriel? Alma Sana vous coache pour le fabriquer vous-même

Irrité par le savon industriel? Alma Sana vous coache pour le fabriquer vous-même

Avec Alma Sana, Candice Enderlé et Nastassia Godeaux vous enseignent à laver plus propre que propre. Après leurs ateliers, vous fabriquerez vous-mêmes des savons moins irritants et plus respectueux des eaux belges. EdA - Julien RENSONNET

Chute des cheveux, peaux sèches, mains irritées, allergies, transpiration abondante... les cosmétiques et produits nettoyants sont responsables de nombreux maux. Sans parler de la pollution des eaux domestiques. Alma Sana vous promet qu’un savon «fait maison», doux et parfumé, se fabrique en 5 minutes. Et vous montre comment faire.

«On nous force à vivre dans des univers aseptisés. Notre dépendance aux cosmétiques grandit. Avec la crème visage qui déshabitue la peau à s’hydrater elle-même, les déos antitranspirants qu’on doit sans arrêt durcir pour en garder l’effet...» Candice Enderlé, les cosmétiques de grandes marques acheté en supermarché, elle s’en lave les mains. «Moi, je saurais plus faire la vaisselle avec ces produits hyperirritants: j’ai les mains qui brûlent».

Irrité par le savon industriel? Alma Sana vous coache pour le fabriquer vous-même
EdA - J. R.
Pour se passer des logos qui garnissent nos cuisines, nos salles de bains, nos toilettes ou nos buanderies, la jeune bruxelloise fabrique ses produits hygiéniques elle-même. «Je me lave les cheveux au vinaigre. C’est vrai qu’il faut s’habituer...» Mais Candice ne vous forcera pas à assaisonner votre tignasse à la vinaigrette. Avec son associée Nastassia Godeaux, elle a lancé Alma Sana, «droguerie bruxelloise naturelle, en vrac, locale et mobile». Avec des huiles essentielles qui sentent vraiment bon.

Irrité par le savon industriel? Alma Sana vous coache pour le fabriquer vous-même
Les avons conseillés par Alma Sana n’irritent ni les mains, ni le portefeuille, ni votre conscience. EdA - Julien RENSONNET
+ EN IMAGES | Les Savonneries Bruxelloises : savon royal à Laeken

+ LIRE AUSSI | Faites livrer vos bocaux d’épicerie à vélo

Le concept, c’est de couper le cordon avec les marques industrielles et leurs emballages jetables. «Alma Sana, c’est d’abord un atelier pour fabriquer soi-même ses produits d’entretien», définit Nastassia Godeaux, herboriste en formation. «On se déplace à domicile avec tout le matériel. Les séances, appelées “Naturellement Pimpant”, durent 2 heures pour 6 à 8 personnes. Elles se concentrent sur les trois produits de base les plus demandés: produit vaisselle, nettoyant “multipropre” et lessive. Tout le monde repart avec le savoir-faire: la recette et la possibilité d’acheter matériel et ingrédients en vrac».

Irrité par le savon industriel? Alma Sana vous coache pour le fabriquer vous-même
Dans les bocaux d’Alma Sana, bicarbonate, huiles essentielles et savon de Marseille. EdA - Julien RENSONNET
De leur pharmacopée de verre, les deux entrepreneuses déballent savon de Marseille, bicarbonate de soude, cristaux de soude, vinaigre d’alcool blanc et huiles essentielles. «Le thym aux propriétés assainissantes intervient dans la vaisselle et le multipropre. Il est comparable au tea three qu’on connaît bien chez nous, mais beaucoup plus local puisqu’il vient de France. On le mélange à l’eucalyptus, assainissant dont l’odeur est plus habituelle. Le citron aussi intervient dans le liquide vaisselle. Le lavandin intègre la lessive car il est très doux et antiallergique», énumère l’herboriste.

Le principe prôné par Alma Sana, c’est le «zéro déchet». Leur production est donc stockée dans les bouteilles plastiques des détergents qu’elles n’utilisent plus. «Surtout, on enseigne l’autonomie. Ces savons se fabriquent en 5 minutes: c’est donc possible», martèle Candice Enderlé, qui apporte son savoir-faire de prof d’art plastique à la droguerie mobile, auréolée du « Sustainable Impact Award » de la Banque Triodos .

Très vite, à la demande de ses «stagiaires», Alma Sana va ajouter produit WC, anticalcaire salle de bain et nettoyant sol à sa gamme. En 2017, ses filles se déplaceront en camion pour laver le linge sale non plus en famille, mais dans la rue. Les droguistes laisseront dans leur sillage le parfum lavande du renouveau.

+ Atelier «Naturellement pimpant», intro au «zéro déchet» et fabrication de produits d’entretien écologique, par groupe de 6 ou 8, 30€/pp. Bon cadeau disponible pour mettre sous le sapin. Info sur le site d’Alma Sana.

 

Ce qu’elles reprochent aux cosmétiques commerciaux (même écologiques)

Irrité par le savon industriel? Alma Sana vous coache pour le fabriquer vous-même
EdA - J. R.
+ ils sont emballés

+ ils produisent des résidus qui polluent l’eau

+ on ne comprend pas les étiquettes

+ même dans les produits «verts», il y a beaucoup de produits irritants (dont les lauryl sulfate et laureth sulfate)

+ les labels européens sont aussi définis par les lobbys et sont donc permissifs

+ ils contiennent beaucoup d’huile de palme et de parfums exotiques (par exemple, du pamplemousse) qui viennent de loin