POLITIQUE

«De l’intérieur même du gouvernement Michel, la N-VA méprise et ridiculise l’État de droit»

«De l’intérieur même du gouvernement Michel, la N-VA méprise et ridiculise l’État de droit»

Theo Francken est dans le viseur du cdH. AFP

Les centristes pointent du doigt les propos de Francken, qui refuse d’octroyer un visa à une famille syrienne malgré un arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles, et la campagne des nationalistes flamands contre les «juges coupés des réalités».

Le cdH a exhorté ce vendredi le Premier ministre Charles Michel à rappeler à l’ordre le secrétaire d’État Theo Francken et le parti de ce dernier, la N-VA.

«De l’intérieur même du gouvernement Michel, la N-VA méprise et ridiculise l’État de droit», affirment les centristes dans un communiqué.

Le cdH pointe du doigt les propos de Francken, qui refuse d’octroyer un visa à une famille syrienne malgré un arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles, et la campagne des nationalistes flamands contre les «juges coupés des réalités».

Les centristes rappellent non seulement le principe de la séparation des pouvoirs mais aussi l’impartialité du pouvoir judiciaire et l’obligation de respecter un arrêt. Ils insistent aussi sur la situation humanitaire en Syrie.

«Faut-il apprendre à la N-VA que, dans notre pays, chaque être humain a des droits, ce qui vaut aussi pour les Syriens demandeurs d’un visa pour tenter d’échapper à l’horreur quotidienne? «ajoutent-ils.

Le cdH dénonce par ailleurs l’attitude du MR, partenaire de majorité de la N-VA. «La N-VA surfe sur le rejet de l’étranger et son partenaire de majorité, le MR, semble s’en accommoder avec une passivité déconcertante», affirme-t-il.