SAUTE D'HUMEUR

Théo le zéro!

Théo le zéro!

Une campagne d’autopromotion sur le compte des migrants, ça vaut bien de bafouer un peu l’État de droit! -

Cher Théo Francken...Oui, je dis «cher» non parce que vous m’êtes cher, mais parce que vous coûtez cher à l’État belge!

Oui, pour vous, autant claquer 4 000 euros d’astreinte par jour plutôt que de concéder des visas à une famille (deux parents, deux enfants) de réfugiés venus de la ville martyre d’Alep.

Votre parti la N-VA vous soutient dans cette obstination glaçante via un curieux hashtag #jesoutienstheo. Si on y réfléchit bien, c’est vrai que 4 000 euros par jour, c’est pas cher pour une campagne nationale de propagande anti-migrants, anti-Justice belge et anti-ouverture des frontières qui va peut-être contribuer à reséduire cet électorat flamand flottant qui fait des allers et retour entre vous et le Vlaams Belang.

Et pour vous-même, quelle «promo»: Théo Francken, ce héros, cet ultime rempart contre l’«invasion de migrants» (celle qui «menaçait la côte belge», sans doute), injustement persécuté par des juges laxistes. C’est tout bon pour vous. Vous allez déborder Maggie De Block et Kris Peeters par l’extrême-droite au prochain baromètre de popularité politique, c’est sûr.

Vous êtes d’autant plus sûr de votre «juste croisade» que vous constatez chaque jour l’incapacité des gens et des médias à vraiment s’émouvoir de l’atroce situation où se trouvent les habitants d’Alep, fourmis dérisoires et anonymes courant parmi les ruines dans des rues dévastées.

Que des gosses meurent chaque jour là-bas, que les hôpitaux soient anéantis, cela suscite moins d’indignation ici que des jets de briquets et des pétards pendant un match de football.

Dès lors, vous êtes sur le velours pour booster votre misérable opération «portes fermées», d’autant que votre «partenaire MR» se tait dans toutes les langues et ne réclame aucun cordon sanitaire à votre encontre.

C’est pourtant tout ce que mérite votre inhumanité opportuniste!