HÉRON

Héron décroche 1 million d’euros pour financer le Moulin de Ferrières

Là, tous les projets imaginés par Héron peuvent enfin devenir réalité. L’ASBL Liège Europe Métropole investit un million d’euros dans le Moulin de Ferrières.

Le site du Moulin de Ferrières est propriété communale depuis mai 2015. Avec la volonté des autorités communales d’y développer des activités liées à la farine. Depuis, un groupe de travail planche sur les projets alors que le collège communal a sollicité des partenaires susceptibles de l’aider financièrement à les lancer. Et cet appel a été entendu. Puisque via la Conférence des élus de Huy-Waremme, Liège Europe Métropole, qui coordonne les projets supracommunaux et y accorde des moyens budgétaires, a décidé de soutenir la Commune de Héron et son Moulin de Ferrières. Comment? En lui octroyant un subside d’1.072.000€. Une somme qui lui permettra, déjà, de solder l’acquisition du site. Le prix d’achat a été fixé à 650 000€ que le collège peut payer sur 3 ans. «250 000€ ont été versés à la signature des actes, rappelle le bourgmestre Éric Hautphenne. Et on devait payer 50.000€ avant le 31 décembre de cette année.» L’emprunt a d’ailleurs été voté au dernier conseil communal. Ces 50 000€ et le reste de la somme seront couverts par le subside de Liège Europe Métropole.

Et le reste du subside? Il permettra de faire les travaux d’aménagement de l’ancien corps de logis. Le bâtiment situé en face de l’entrée sur le site, là où logeaient les anciens propriétaires. «On garde les murs», explique le bourgmestre. Dans la partie gauche du bâtiment, il y aura une boulangerie artisanale bio et un point de vente. Sur la partie de droite, un espace restauration (un restaurant à base de produits locaux, de produits sur base de farine du Moulin: quiches, tartes, pâtes,…) et un gîte à l’étage. Boulangerie et restaurant pourraient ouvrir pour le printemps 2018.

D’autres projets devraient eux aussi avancer rapidement. Comme ce point accueil du touriste à aménager dans l’ancien gîte, des sanitaires dans l’ancienne porcherie, un abri vélos dans un nouveau bâtiment à construire. Le dossier est soutenu par le Commissariat général au tourisme et est à la signature du ministre Collin.

Enfin, le Moulin de Ferrières pourrait accueillir le Musée de la meunerie et de la boulangerie, actuellement à Harzé, dans la commune d’Aywaille. La Province de Liège en étudie la possibilité alors qu’elle a déjà marqué son accord pour participer financièrement, et à hauteur de 100.000€, à l’aménagement d’un parking d’éco-voiturage près du Moulin de Ferrières.

Tous les détails sur ce projet à lire dans L’Avenir Huy-Waremme de demain jeudi, sur tablette, smartphone ou PC