JUDO - Interclubs

L’IGW, Tori Incourt et Grez-Doiceau sacrés

L’IGW, Tori Incourt et Grez-Doiceau sacrés

Thomas Janssens et ses coéquipiers de Grez-Doiceau A ont décroché un podium inespéré en D1. ÉdA – Alan MARCHAL

Trois titres et deux podiums: la saison 2016 des interclubs restera un grand cru pour les clubs brabançons.

À l’exception de Thorembais, les clubs brabançons ont vécu une superbe saison en interclubs. À commencer par l’Inter-Gembloux Wavre, Grez-Doiceau et Tori Incourt…

L’IGW et le Tori Incourt en champions

Toujours invaincus avant la dernière journée de championnat qui se disputait ce week-end à Visé, l’Inter Gembloux-Wavre (D1) et le Tori Incourt (D4A) ont ponctué leur saison de la plus belle des manières en réussissant un sans-faute. En remportant leurs quatre dernières rencontres de l’année, les deux formations s’assurent le titre et la montée.

Mais si les jeunes sociétaires de l’IGW A combattront en division d’honneur dès l’année prochaine, Benjamin Nulluy et les judokas du Tori ne seront pas les seuls Brabançons à évoluer en D3 en 2017. En effet, en remportant de justesse la D4B devant Ransart – une seule victoire individuelle sépare les deux équipes! – l’équipe B de Grez-Doiceau fête également la montée.

Au total, grâce à l’Inter Gembloux-Wavre, le Tori Incourt et Grez-Doiceau, le judo provincial peut donc se targuer d’avoir remporté trois des six divisions régionales. Incroyable!

Grez-Doiceau A et IGW B médaillés

Symbole de leur bonne santé sportive, les clubs de Grez-Doiceau et de l’Inter Gembloux-Wavre sont parvenus à classer leurs deux équipes sur le podium de leur division respective.

Ainsi l’équipe première de Grez-Doiceau, boostée par trois victoires collectives à Visé, a décroché une 3e place inattendue en D1 tandis que la seconde formation intériste est aussi montée sur la troisième marche du podium en D4A.

Et dire qu’il s’en fallait de peu (une victoire individuelle) pour que l’ABW Jodoigne (D4B) ne soit le troisième club de la province à décrocher une médaille de bronze cette année…

Rebecq reste en D2

Malgré une dernière journée un peu compliquée (et quatre défaites concédées), Rebecq termine à la 7e place du général.

En D3A, grâce à deux victoires de plus acquises ce week-end, Le Saule-Kakemono (Tubize-Clabecq) termine dans le ventre mou, à la 9e place.

De leur côté, les Ottintois clôturent leur saison dans la colonne de droite (9e) après avoir remporté une ultime victoire contre Ippon Soignies.

Thorembais descend

Mais voilà, si la plupart des formations brabançonnes ont vécu une très belle saison en 2016, ce n’est pas le cas de Thorembais.

Trop peu expérimentée et pas assez dense, l’équipe de Johan Landry termine à la dernière place de sa division (D3B) après quatre nouvelles défaites concédées à Visé. Pas de miracle: les Perwéziens retrouvent la D4 qu’ils avaient quittée l’année passée.