NATURE

Des chevaux des Grottes de Han rendus à la vie sauvage

Des chevaux des Grottes de Han rendus à la vie sauvage

Le tarpan est un cheval primitif. Il a été domestiqué voici cinq siècles puis la race s’est éteinte. Celle-ci a pu être reconstituée. -

Treize chevaux de la race «tarpan de Heck» provenant du parc animalier du Domaine des Grottes de Han ont été rendus à la vie sauvage en Espagne.

Les animaux évoluent désormais dans la réserve de Salgüero de Juarros, près de Burgos dans le nord de l’Espagne, au milieu d’aurochs, de bisons d’Europe et de chevaux de Przewalski.

Gérée par l’ASBL «Paleolítico Vivo», la réserve espagnole s’étend sur plus de 800 hectares mêlant forêts naturelles dominées par les chênes pyrénéens, étendues de landes, zones de prairies et quelques boisements de conifères.

Par son engagement, l’association locale vise à «démontrer que la présence de grands herbivores sauvages peut assurer une gestion écologique de la forêt naturelle de chênes pyrénéens qui caractérise la région, et à prouver que la présence de ces animaux permet de développer des activités touristiques susceptibles d’apporter des ressources économiques durables dans une région caractérisée par un exode rural massif depuis plusieurs décennies», souligne le communiqué du parc animalier.

Avec les 13 tarpans de Heck du parc animalier du Domaine des Grottes de Han et 16 autres en provenance des Pays-Bas, la réserve de Salgüero de Juarros abrite dorénavant quelque 70 spécimens de cette espèce. Quant au parc animalier belge, il conserve 5 tarpans de Heck (3 mâles et 2 femelles).