EN IMAGES

Un géant des Carpates sur la Grand-Place: le sapin slovaque de 22m est planté

Le roi des forêts slovaques se dresse pour l’hiver face au roi de la jungle bruxellois, gardien de l’Hôtel de Ville. EdA - Julien RENSONNET

C’est la Slovaquie qui offre le sapin annuel de la Grand-Place de Bruxelles. Ce géant des Carpates, coupé dans un jardin privé, a été planté après un voyage de 1300km sous les yeux émus de l’ambassadeur de Slovaquie à Bruxelles.

Le sapin de Noël est planté sur la Grand-Place. Ce mastodonte de 22m de haut et 35 ans termine au pied de l’Hôtel de Ville de Bruxelles un voyage de 1300km depuis le village de Horné Orešany, à une heure au nord de Bratislava, capitale de la Slovaquie. L’arbre a été abattu dans un jardin privé, après un appel du ministère de l’agriculture slovaque à tous ses citoyens. L’homme devait s’en débarrasser avant qu’il tombe. Les tronçonneuses ont donc vrombi. Mais avant ça, un envoyé spécial de Bruxelles s’est assuré sur place de la bonne tenue du sapin.

Un géant des Carpates sur la Grand-Place: le sapin slovaque de 22m est planté
Geoffrey Campé a choisi le sapin en Slovaquie. EdA - Julien RENSONNET
«Le ministère avait sélectionné une quinzaine de sapins qu’il nous a fait parvenir sur photos, dont j’ai retenu 5 candidats», raconte Geoffrey Campé, cet émissaire du Brussels Major Events qui sait ce qui convient pour la Grand-Place puisqu’il sélectionne l’heureux élu «depuis quelques années». «Un sapin, ça se choisit sur site, pour éviter les mauvaises surprises. Il ne faut aucun trou dans la ramure et il doit être bien droit. On a donc roulé jusqu’à la préfecture de Smolenice, près de la frontière tchèque. Le sapin bruxellois est le premier que j’ai vu là-bas».

Un géant des Carpates sur la Grand-Place: le sapin slovaque de 22m est planté
Le sapin montera la garde sur la Grand-Place jusqu’au 9 janvier. EdA - Julien RENSONNET
«Un sapin wallon une année sur deux»

La Slovaquie offre ce magnifique spécimen des Carpates à la capitale pour marquer la fin de ses 6 mois de présidence du Conseil de l’Union Européenne, le 31 décembre. L’ambassadeur slovaque Stanislav Vallo a assisté, ému, au plantage de l’épicéa au centre de la plus belle place du monde, n’hésitant d’ailleurs pas à sortir son smartphone dans le crachin pour immortaliser le moment.

Aux grincheux qui, à coup sûr, pesteront sur ce géant slave, à ceux qui auraient préféré de la sève gauloise pour orner notre joyau gothique, le directeur de Brussels Major Events Olivier Mees répond que la capitale»aime bien un peu d’exotisme». Il devance les critiques en rappelant que «la Wallonie fournit le sapin quelque chose comme une année sur deux» et qu’un cadeau d’une telle taille «ne se refuse pas».

Les guirlandes s’y entortilleront dès le 20 novembre. Pour le lancement des Plaisirs d’Hiver ce 25 novembre, le diplomate espère assister à l’inauguration de «son» sapin en présence du Ministre slovaque des affaires étrangères. Mais ce soir-là, les oreilles belges devraient être plus attentives aux sons électroniques de la nouvelle superstar des platines Lost Frequencies qu’aux courbettes diplomatiques.

+ LIRE AUSSI | Quelles nouveautés pour les Plaisirs d’Hiver 2016?
+ PHOTOS & VIDÉO | En 2015, le sapin de la Grand-Place avait été coupé dans les Fagnes

 

 

 

«C’est le 2e sapin de Noël que j’escorte»

Un géant des Carpates sur la Grand-Place: le sapin slovaque de 22m est planté
L’ambassadeur de Slovaquie Stanislav Vallo n’en est pas à son coup d’essai en matière de sapin de Noël grandiose puisqu’il en a planté un sur la place Saint-Pierre de Rome. EdA - Julien RENSONNET
Stanislav Vallo, vous êtes ambassadeur de Slovaquie à Bruxelles. La tradition du sapin de Noël est-elle très présente dans votre pays?

C’est une des traditions les plus fortes de Slovaquie! Même si les arbres artificiels gagnent un peu de terrain, les familles préfèrent toujours planter un vrai sapin. Avec les cadeaux à son pied le 24 décembre, le «vrai» Noël est très fêté chez nous. Il est vraiment très difficile en Slovaquie de passer les fêtes sans sapin. C’est d’ailleurs une famille qui a offert l’arbre à Bruxelles: un beau symbole.

Un géant des Carpates sur la Grand-Place: le sapin slovaque de 22m est planté
Le sapin est arrivé dans le crachin. EdA - Julien RENSONNET
Vous avez donc fait ce cadeau...

J’ai eu l’idée de ce cadeau quand j’ai vu la Grand-Place pour la première fois. Je me suis dit: «un sapin slovaque, ça serait formidable». Avec la fin de la présidence slovaque du Conseil de l’Union Européenne, l’occasion est idéale. J’en ai parlé au Bourgmestre Yvan Mayeur avec qui les contacts se sont très bien passés. Ce 17 novembre, j’ai assisté à tout le parcours depuis l’avenue de Madrid jusqu’à la Grand-Place: c’est impressionnant, un peu stressant et très émouvant pour moi.

Ça vous a rappelé quelques souvenirs?

En 1994, j’ai déjà escorté un sapin de Noël vers la place Saint-Pierre à Rome. J’étais alors N°2 de l’ambassade slovaque au Vatican. J’avais alors parcouru tout le voyage depuis la frontière italienne jusqu’à Rome pour escorter l’arbre. J’ai donc nettement moins voyagé cette année: les choses s’améliorent.

Un géant des Carpates sur la Grand-Place: le sapin slovaque de 22m est planté
L’ambassadeur slovaque n’a rien manqué du plantage du sapin sur la Grand-Place, ce 17 novembre aux aurores. EdA - Julien RENSONNET