SANTÉ

Les bonbons colorés, bien plus dangereux que les gâteaux

Les bonbons colorés, bien plus dangereux que les gâteaux

Carrefour a annoncé hier arrêter la production de gâteaux personnalisés par photo. Mais les colorants au dioxyde de titane sont plus dangereux que cela, selon les spécialistes. pioneer111 – Fotolia

Carrefour arrête la production de gâteaux personnalisés par une photo, à cause de la présence de colorants azoïques. «Ces colorants ne sont pas les plus dangereux pour la santé» dit le Professeur Alfred Bernard, à l’UCL.

+ Lire La Fevia dément la présence de nanoparticules dans les M&M

Les magasins Carrefour ont annoncé hier qu’ils ne proposeront plus de gâteaux personnalisés par une photo. Pourquoi? Carrefour ne veut plus utiliser de colorants azoïques dans ses produits. «

Il semble en effet que les colorants azoïques pourraient jouer un rôle dans le développement des allergies et de l’hyperactivité chez les enfants et les jeunes. C’est pourquoi, les produits contenant des colorants azoïques, doivent porter un avertissement sur l’emballage.» explique Baptiste Van Outryve, porte-parole de Carrefour. «Nous avons voulu aller plus loin en supprimant carrément ces colorants, pour ne plus utiliser que des colorants naturels.»

Le toxicologue Alfred Bernard, professeur à l’UCL, estime quant à lui que les colorants azoïques ne sont pas les plus dangereux. «Il existe des études qui montrent une corrélation entre ces colorants et l’hyperactivité chez les enfants» explique le spécialiste. «Ces études remontent à plusieurs années», précise-t-il, «mais on n’a jamais pu démontrer la causalité, ni voir quel mécanisme pourrait être responsable de l’hyperactivité.»

C’est parce qu’ils sont rassurés sur l’innocuité des produits que des boulangers comme Michel Dieudonné, à Andenne, continue à fabriquer des gâteaux personnalisés. «On imprime des photos, des dessins, ce que le client nous apporte sur une clé USB sur un papier sucré» explique son épouse. Le matériel qu’ils utilisent est agréé et contrôlé par l’Afsca. «C’est parfois le personnage préféré d’un enfant, une photo de famille pour un anniversaire de mariage…» ajoute le boulanger, qui fait cela depuis une quinzaine d’années. «Ces colorants coûtent très cher. Il faut un rendement assez haut, parce que les “cartouches” sèchent rapidement.»

Les bonbons colorés, bien plus dangereux que les gâteaux
-

Le dioxyde de titane est beaucoup plus dangereux

Plus que les gâteaux colorés, ce sont les bonbons de type M&M qui inquiètent le toxicologue Alfred Bernard. On y trouve un colorant appelé dioxyde de titane, sous le nom de code E171. «C’est un pigment très blanc utilisé sur les bonbons. L’industrie agroalimentaire aime ce colorant parce que sa qualité est meilleure: il est plus brillant et plus stable, il ne se dégrade pas à la chaleur.»

Mais le problème, c’est que le dioxyde de titane pourrait être cancérogène à l’inhalation. Et au niveau digestif, des travaux récents semblent que ça pourrait aussi passer la barrière intestinale. «On pense que ça pourrait passer dans le sang, car les nanoparticules sont extrêmement stables et ne se dégradent pas dans le tube digestif.»

Le risque des colorants E171 n’est pas juste lié à la chimie du produit, mais à la physique: «les propriétés physico-chimiques sont nouvelles et liées à la taille: elles peuvent s’agréger dans le tube intestinal et fixer des protéines. Donc leurs propriétés vont changer dans le tube digestif. La toxicité à long terme est difficile à prédire» prévient le toxicologue.

Il ajoute que le risque pourrait être plus important chez les jeunes enfants, car la barrière intestinale est immature «On sait que ces particules pourraient passer dans le sang et dans le cerveau. Tout ce qui passe dans le cerveau comporte un risque neurologique. Mais on a des études que chez les animaux. Chez les humains, nous n‘aurons pas d’info avant 10, 15, 20 ans.»