Panama Papers: 97 dossiers ouverts par la cellule anti-blanchiment

Panama Papers: 97 dossiers ouverts par la cellule anti-blanchiment

Ces enquêtes ont peu de chance d’aboutir, en l’absence de réaction du Panama. Illustration Reporters/STG

La Cellule de traitement des informations financières (CTIF) a lancé 97 enquêtes sur base des informations issues des Panama Papers.

«Le fisc nous a communiqués 240 noms», précise Philippe De Koster, président de la Cellule de traitement des informations dans le magazine Knack.

«Nos services ont lancé 97 enquêtes concernant des personnes morales, physiques et des structures. Pour analyser ces dossiers en profondeur, nous avons fait appel au Panama. S’il ne répond pas, on ne peut qu’attendre et éventuellement mettre la pression sur le pays au niveau international.»

Aucun dossier n’a été pour l’instant transmis au parquet, faute d’éléments suffisants.

Le président de la CTIF avait regretté le 8 novembre, en commission spéciale de la Chambre, que «le Panama ne répondrait jamais» aux demandes de renseignements. Il plaide dès lors pour la création d’une Financial Intelligence Unit européenne et rappelle que le Panama fait partie du «Groupe Egmont», un forum international créé en 1995 à l’initiative de la Belgique et des États-Unis. Celui-ci réunit 180 services chargés de recevoir et traiter les soupçons de blanchiment et de financement du terrorisme.


Nos dernières videos