VOYAGE

Élodie et Cyril plaquent tout pour parcourir 25000 km à vélo

Élodie et Cyril plaquent tout pour parcourir 25000 km à vélo

Cyril Verstaen et Élodie Le Breton se sont rencontrés sur leur lieu de travail, chez Safran Aero Boosters (ex «Techspace Aero») dans le zoning des Hauts-Sarts. -

Élodie et Cyril sont âgés de 34 et 28 ans. Elle est française, lui est belge et originaire de Feluy. Ils vivent et travaillent en région liégeoise, mais ont décidé de tout laisser derrière eux le 3 janvier 2017. Ils s’en vont au bout du monde pour un périple de 25 000 km.

Le grand voyage débutera le 3 janvier, à l’aéroport Charles de Gaulle. Élodie Le Breton et Cyril Verstaen s’en iront vers la Nouvelle-Zélande, pour la parcourir à vélo. Leur périple les conduira ensuite vers l’Australie, puis l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord, qu’ils longeront par la dorsale ouest.

«Nous estimons que cela nous prendra 2,5 ans à 3 ans, pour une distance de 25 000 km. On va déjà parcourir ça, puis on verra où on en est», sourit Cyril. D’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts.

Une Française, un Belge

Élodie Le Breton est française, originaire du Loiret, «dans le centre. C’est la région d’Orléans», explique-t-il. «Moi, j’ai vécu jusqu’à 12 ans à Charleroi, puis à Feluy. Ma famille se trouve dans ce coin-là. Mes études secondaires, c’était à Nivelles. Aujourd’hui, nous vivons à La Reid, à côté de Spa.» Il a déjà pas mal bourlingué, mais ce n’est rien à côté de ce qui l’attend.

Les deux se sont rencontrés sur leur lieu de travail, dans le zoning des Hauts-Sarts, chez Safran Aero Boosters (anciennement «Techspace Aero»). Ils partagent une passion pour la moto, mais aussi une envie grandissante d’évasion. «On vit notre routine métro-boulot-dodo, comme pas mal de monde. On s’est tous les deux posé les mêmes questions, avec les mêmes envies», celles qui consistent à concrétiser ses rêves, rencontrer les gens, partir loin pour se retrouver soi-même, d’une certaine manière.

«

Tous les deux, on s’accordait sur la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Ensuite, pour moi, c’était les USA. Pour elle, plutôt l’Amérique du Sud.

»

Petit à petit, une idée d’itinéraire s’est forgée dans leur esprit. «On s’est demandé quels étaient les endroits du monde que nous voulions absolument voir. On s’accordait sur la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Ensuite, pour moi, c’était les USA, pour elle, plutôt l’Amérique du Sud.»

Élodie et Cyril plaquent tout pour parcourir 25000 km à vélo
Christchurch, la première étape d’Élodie et Cyril. Reporters/Andia

Le trajet à vélo débutera à Christchurch, de l’autre côté de la planète. Rien qu’en Nouvelle-Zélande, Élodie et Cyril parcourront 2 500 km, jusqu’à la capitale Auckland.

La suite du voyage s’effectuera à un rythme raisonnable. «Nous comptons rouler 50 km par jour, à raison de 20 jours par mois. Les 10 autres jours, nous nous arrêterons», pour rencontrer les gens, faire du bénévolat, prendre le temps de découvrir les lieux.

Un de leurs sponsors leur fabrique des vélos adaptés, avec une remorque tractée par Cyril et un porte-paquet pour Élodie.

«

Lorsque nous arriverons début janvier en Nouvelle-Zélande, ce sera l’été. Nous essayerons toujours de nous trouver entre mi-printemps et mi-automne.

»

Le couple s’arrangera aussi pour suivre la belle saison. «Lorsque nous arriverons début janvier en Nouvelle-Zélande, ce sera l’été. Nous essayerons toujours de nous trouver entre mi-printemps et mi-automne. Arriver en Alaska en plein hiver serait évidemment très compliqué, à vélo», poursuit Cyril.

D’un point de vue matériel, Élodie et Cyril doivent s’organiser «et c’est plus compliqué que ce qu’on pensait. Il faut penser à tout: les factures, vendre les deux voitures, les deux motos, quitter la maison qu’on loue, rester domicilié en Belgique, etc. Je vous avoue que là, on stresse un peu, par rapport à toutes ces paperasseries», glisse Cyril Verstaen.

Ce sont là des détails importants, mais qui devraient passer au second plan face à la beauté des paysages et la richesse du voyage.

Élodie et Cyril plaquent tout pour parcourir 25000 km à vélo
Élodie et Cyril découvriront notamment le fameux Salar d’Uyuni, désert de sel sur les hauts-plateaux de la Bolivie; Reporters/Caters

«Retrouvailles 2017» sur le web

Élodie et Cyril ont décidé d’appeler leur aventure «Retrouvailles 2017», selon eux, pour «retrouver le temps de vivre avec des valeurs essentielles, nous retrouver et faire de belles trouvailles tant en termes de rencontres humaines, que de découvertes d’autres cultures ou de paysages».

Ils ont mis en ligne un site, sur lequel ils donneront régulièrement de leurs nouvelles: http://re-trouvailles.wixsite.com/2017