RALLYE DU CONDROZ

Hyundai mise sur Duval et Dilley au rallye du Condroz

Hyundai mise sur Duval et Dilley au rallye du Condroz

François Duval roulera finalement sur la Hyundai i20 R5 les 5 et 6 novembre au rallye du Condroz. Avec des ambitions, comme il y a dix ans, année de sa premirèe victoire. EdA - 301449788288

Avec une Hyundai i20 R5, François Duval voudra réécrire l’histoire sur le rallye du Condroz. Guillaume Dilley, copiloté par le Hutois Stéphane Prévot, jouera un rôle d’outsider.

Dix ans après sa première victoire au Condroz avec une Skoda Fabia WRC, François Duval sera de retour pour peut-être réitérer cet exploit. Comme en 2006, il aura à sa droite André Leyh et il bénéficiera de l’assistance de l’équipe First Motorsport de Willy Collignon. Mais le pilote de Cul-des-Sarts pilotera cette fois une Hyundai i20 R5. Tout comme Guillaume Dilley.

Pour «Dudu», l’épreuve hutoise aura un goût de découverte puisque la Hyundai i20 R5 est seulement homologuée depuis le 1er octobre dernier. «J’ai toujours bien aimé découvrir de nouvelles voitures et essayer de m’y adapter au plus vite», lance-t-il. «Les premières apparitions en course de la Hyundai i20 R5 sont très encourageantes et j’espère que nous pourrons signer un bon résultat.» Mais pas question de s’emballer pour la paire Duval-Leyh.

Sur un bolide similaire, Guillaume Dilley aura aussi une belle carte à jouer. Mais le vice-champion de Belgique des Rallyes 2015 part avec des ambitions mesurées. Lui qui estime avoir encore beaucoup à apprendre avec sa voiture. «Le Condroz sera le premier rallye que je vais disputer pour la deuxième fois avec une R5. Mais je sais que c’est avant tout une épreuve dont il faut venir à bout tant les pièges y sont toujours nombreux. Le plateau s’annonce superbe et le niveau sera très élevé. J’espère pouvoir emmener le groupe de chasse derrière les favoris…» Le Brabançon sera copiloté par le régional de l’étape, Stéphane Prévot. Et avec son expérience, le Hutois devrait aider son pilote à atteindre son objectif: rallier l’arrivée.

Avec ce duo, Willy Collignon se montre plutôt confiant: «Nous aurons deux équipages qui peuvent jouer un rôle en vue. Je pense que la voiture est déjà facile à conduire, fiable et performante, même si elle doit encore être un peu adaptée aux rallyes belges. Mais nous aurons une séance d’essais avant le Condroz et je suis convaincu que nous serons bien préparés.»

Les Hyundai pourront-elles contrer les Citroën de Breen et Lefebvre? Empêcheront-elles Cédric Cherain de l’emporter une deuxième année consécutive? Réponse dans moins de deux semaines!