WATERMAEL-BOITSFORT

Watermael-Boitsfort vend le domaine de Nettinne pour 775.000€

Watermael-Boitsfort vend le domaine de Nettinne pour 775.000€

Le produit de la vente du domaine de Nettinne sera investi pour améliorer les structures scolaires à Watermael-Boitsfort. EdA

Après plusieurs années de vaines tentatives et de surévaluation du château, Watermael-Boitsfort annonce avoir trouvé acquéreur pour son domaine de Nettinne, non loin de Dinant. Le profit de la vente sera investi dans les

C’est la fin d’une saga: le domaine de Nettine, propriété de la Commune de Watermael-Boitsfort, vient de trouver acquéreur. C’est ce qu’annonce la commune dans un communiqué. «Ce mardi 25 octobre 2016, le Collège des Bourgmestre et Échevins de Watermael-Boitsfort a accepté une offre de 775.000€. La vente définitive sera soumise à l’approbation du Conseil communal, le 15 novembre prochain», y précise-t-on.

C’est fin 2013 que la Commune décide de vendre le Domaine de Nettinne. Une expertise est réalisée. Celle-ci se révélera a posteriori surfaite (1.884.150€) et en inadéquation avec la réalité géographique. «Après avoir contacté, sans réponse favorable, une vingtaine d’institutions susceptibles de maintenir l’activité du Domaine, la Commune recherche des investisseurs publics et privés. Mais aucune proposition de reprise du Domaine n’aboutira», précise l’échevin des Finances Alain Wiard (GMH). En cause: des frais de réhabilitation et d’entretien trop élevés, ainsi que le déclin du tourisme dans cette région de Dinant.

Deux expertises plus modestes

La Commune change donc son fusil d’épaule en 2014 et opte pour la vente de gré à gré via agence. «Deux nouvelles expertises (750.000€ et 815.300€) prenant cette fois en considération le contexte environnant, l’ampleur des travaux à prévoir et les charges inhérentes aux bâtiments sont réalisées. Le Collège décide de vendre le Domaine sur le principe de “ faire offre à partir de 990.000€ ”, ramené au bout de trois mois et en l’absence d’acquéreurs, à 815.000€, prix plus représentatif du marché de la région», retrace Wiard.

Après «une mauvaise expérience en octobre 2015 due à un acquéreur défaillant», le Collège confie un nouveau mandat de vente à son agence. «Ainsi, depuis février 2016, plus de 350 personnes ont été informées de cette vente, une cinquantaine de personnes s’y sont intéressées de leur plein gré et plus de quarante visites ont été menées», additionne le communiqué.

+ EN IMAGES | Des appartements et du tertiaire dans l’église Saint-Hubert

Watermael-Boitsfort vend le domaine de Nettinne pour 775.000€
Les classes vertes à Nettinne coûtaient trop cher à la commune de Watermael-Boitsfort, alors que le tourisme en berne dans la région a poussé le prix du château à la baisse. Google Street View

Nettinne, cause et solution de l’endettement

Le communiqué de l’échevinat des Finances assure que le profit de la vente sera affecté à l’amélioration des infrastructures d’enseignement dans la commune. Elle permettra aussi de «redresser ses finances». La Commune est en effet sous tutelle de la Région bruxelloise depuis 2007 «suite à un endettement excessif».

C’est suite à cette situation critique que Watermael-Boitsfort a réorganisé ses classes vertes depuis 2013, jusqu’alors organisées à Nettinne et «au coût annuel excessif». «Pour permettre aux 682 enfants des écoles communales de participer à 5 jours de classes vertes à Nettinne, le coût réel par enfant s’élevait à 839,28€, soit 742,28€ à charge de la Commune et 97€ demandés aux parents», rappelle Alain Wiard.

Des structures de qualité supérieure

Ce prix ne cadrait plus avec l’offre actuelle, tant pécuniaire que didactique. «Des centres spécialisés et agréés, avec une qualité d’accueil semblable, voire supérieure, et des thématiques bien plus diversifiées, proposent des séjours de même durée pour un coût moyen de 133,72€ par enfant», compare en effet la commune.

Depuis lors, les parents ne payent plus que 75€ pour les classes vertes et la Commune assure réaliser «une économie substantielle de 350.000€ par an».