WALLONIE PICARDE

EDF Luminus et Ideta créent la structure e-NosVents

EDF Luminus et Ideta créent la structure e-NosVents

EDF Luminus et Elsa, la filiale énergétique de l’Agence de développement territorial Ideta, exploitent déjà ensemble le parc éolien de Tourpes-Thumaide. Windvision

e-NosVents sera détenu à 60 % par EDF et 40 % par Ideta. Les ambitions sont éoliennes, photovoltaïques et hydrauliques.

L’intercommunale Ideta et EDF Luminus lancent la structure e-NosVents (ça se prononce «innovant»...), une filiale commune destinée au développement, à la construction et à l’exploitation de projets d’énergies renouvelables en Wallonie picarde. Dans un premier temps, un investissement de 20 millions d’euros sera consenti, a-t-on appris mardi.

En présence de Rudy Demotte, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et bourgmestre en titre de Tournai, c’est dans la cité des Cinq clochers qu’a été présentée mardi matin la nouvelle structure mise sur pied par EDF Luminus et Elsa, la filiale énergétique de l’Agence de développement territorial Ideta.

Ces deux structures, l’une privée et l’autre publique, travaillaient déjà ensemble dans le cadre du parc éolien de Tourpes-Thumaide, dans les entités de Leuze et de Belœil. Les deux entreprises ont souhaité concrétiser leur association par la mise en œuvre d’e-NosVens, détenue à 60% par EDF Luminus et à 40% par Elsa. « Cette répartition a été établie en fonction de nos moyens d’investissement, la gestion administrative et financière revenant à Ideta», a précisé Pierre Wacquier, président de l’intercommunale et bourgmestre de Brunehaut. «Avec cette collaboration privé-public, on est dans l’équilibre des intérêts», a ajouté Rudy Demotte.

La volonté des partenaires est de réaliser des projets d’énergies renouvelables afin d’atteindre les objectifs belges de production, à savoir 13% d’énergie renouvelable dans la consommation finale brute d’énergie pour 2020.

Un engagement pour l’environnement

E-NosVents a l’ambition de développer deux parcs éoliens. - Le premier, de huit machines, se situera dans le zoning industriel de Tournai-Ouest. L’investissement est de 20 millions d’euros. Ce parc sera opérationnel à l’automne 2017. - Le second projet concerne une extension, avec quatre machines, du parc existant de Leuze/Beloeil. - A l’horizon 2020, e-NosVents compte mettre en service 20 turbines sur différents parcs de Wallonie picarde.

Outre l’énergie éolienne, e-NosVents a aussi dans ses cartons des projets photovoltaïques et hydrauliques.

«Nous sommes dans l’urgence de modifier les comportements. Tournai s’est déjà engagée concrètement pour l’environnement. Ce projet y contribue», a commenté Rudy Demotte.