MONS

50 ans d'histoire de l'opération 11.11.11 confiés au Mundaneum

50 ans d'histoire de l'opération 11.11.11 confiés au Mundaneum

Le CNCD confie ses archives au Mundaneum Ugo PETROPOULOS

C'est en 1966 qu'a eu lieu la première opération 11.11.11. Pour célébrer cet anniversaire, le CNCD s'est replongé dans ses archives pour rappeler quelques-uns de ses combats. L'ONG vient de céder ses 50 ans d'histoire au Mundaneum à Mons, le centre d'archives de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour les mettre à l'abri.

L'opération 11.11.11 a déjà 50 ans! En 1966, le Centre National de Coopération au Développement, créé quelques mois plus tôt par les grand piliers de la société belge (catholique, socialiste et libéral), a lancé sa première opération avec l'objectif d'éradiquer la faim dans le monde. Un demi-siècle plus tard, le CNCD est toujours là, mais son rayon d'action a fortement évolué. Il est passé d'un rôle cariratif à une dimension plus politique et ne limite plus son action aux pays du sud.

"Le contexte est différent: ce n'est plus d'un côté les pays en voie de développement contre les pays du nord. Aujourd'hui, tout se mélange", explique Eric Walravens, coordinateur 11.11.11. Les fractures sociales intra-étatique supplantent désormais la fracture Nord/Sud. "Contrairement à une idée reçue, l'extrême pauvreté a fortement diminué dans le monde en 50 ans". D'où une nécessité de réorienter les combats. Exemple concret: le CNCD a été un fer de lance de la lutte contre le CETA, et a sans doute joué un rôle quant au fait que la Wallonie s'y oppose vigoureusement en l'état actuel des choses.

Cette évolution des missions, le CNCD a voulu l'illustrer au sein d'une exposition: "50 ans de solidarité internationale Made In Belgium". Une expo coup d'oeil dans le rétro pour voir quels résultats ont été atteints en 50 ans d'actions. Pour répondre à la question, l'ONG ressort des exemples concrets d'actions passées: lutte pour la souveraineté alimentaire, pour l'accès à l'eau, contre les accords de commerce défavorables aux partenaires économiquement faibles...

Préserver l'histoire de 11.11.11

C'est en cherchant des documents pour monter l'exposition que l'ONG a pris conscience de la richesse de ses archives et des conditions sommaires dans lesquelles elles étaient conservées. "Cette recherche a permis de se rendre compte que nos archives n'étaient pas stockées dans des conditions optimales". D'où cette cession de 50 ans d'histoire au Mundaneum, le centre d'archives de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui se chargera de conserver les 200 boîtes d'archives du CNCD. 

Dans les cartons, des PV des réunions du comité exécutif, permettant de se rendre compte des débats et tensions qui animaient l'ONG à l'époque. Mais aussi des affiches, du matériel de campagne, des banderoles..."Du matériel iconographique qui pourra servir pour de futures expositions", prévoit Jacques Gillen, conservateur au Mundaneum, d'autant que des thématiques comme la paix et le développement sont deux notions capitales pour les deux institutions.

Jacques Gillen qui se réjouit du choix de la plateforme 11.11.11 de lui confier ses archives. Une démarche rare: "malheureusement, les associations qui sont dans l'action ne pensent pas toujours à la conservation des archives. Pourtant, c'est important de les conserver pour conserver une trace de leurs actions".Le Mundaneum héberge déjà les archives du CNAPD, de la Maison de la paix à Charleroi, de Jean Van Lierde (initiateur du statut d'objecteur de conscience en Belgique). Jacques Gillen espère désormais que d'autres ONG suivront l'exemple du CNCD, pour que leur histoire ne soit pas oubliée.

L'exposition "50 ans de solidarité internationale Made In Belgium" sera à voir à Bruxelles du 27 au 30 octobre à la Tentation. Elle voyagera ensuite en région, dont une étape prévue à la médiathèque de Mons, du 14 novembre au 1er décembre.