POLITIQUE

«Hey Canada, fuck you»: Didier Reynders met fin à la polémique

«Hey Canada, fuck you»: Didier Reynders met fin à la polémique

Didier Reynders a repris en main la gestion de son compte Twitter. Belga

Depuis hier soir, un tweet plutôt «agressif» de Didier Reynders envers le Canada fait le tour des réseaux sociaux. Aujourd’hui, le vice-premier ministre s’en est expliqué.

« Hey Canada, fuck you ». Tel était le message - accompagné d’une photo de Stephen Harper, Premier ministre du Canada de 2006 à 2015 - qui est apparu sur le compte officiel de Didier Reynders aux alentours de 19h45.

Dans un contexte très tendu marqué par le refus de la Région wallonne de signer l’accord économique et commerce global (CETA), le message du vice-premier ministre belge, pourtant favorable à ce traité, a fait grand bruit en Europe et outre-Atlantique.

Et comme beaucoup s’en doutaient, le compte Twitter du ministre des Affaires étrangères - qui était au Luxembourg pour discuter du traité CETA au moment des faits - a été piraté.

Reste que le post en question est resté visible sur le réseau social pendant près de onze heures, le temps pour son équipe de communication de reprendre la main sur le compte de Didier Reynders.

Le message polémique une fois effacé, le ministre libéral a directement posté un nouveau tweet, beaucoup plus consensuel: «Heureux d’être de retour après un piratage de quelques heures, je suis désolé des désagréments intervenus.» Le tout accompagné d’une petite photo où on peut lire «Keep calm and love Canada» (soit «Restons calmes et aimons le Canada, en français).

Fin du débat.