GOSSELIES

Caterpillar: inquiétude pour les sous-traitants

Caterpillar: inquiétude pour les sous-traitants

Alors que les syndicats veulent conserver un «trésor de guerre» en vue des négociations, la direction veut augmenter l’expédition du matériel. Belga

Même si le travail a repris, c’est l’inquiétude du côté des sous-traitants de Caterpillar.

Les entreprises Yusen et Eutraco ont retrouvé un certain volume d’activités comme sous-traitants de Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi), a indiqué Sabrina Lossignol, permanente FGTB-UBT.

Selon cette dernière, les perspectives n’en restent pas moins incertaines devant le manque d’informations provenant de la direction de Caterpillar Belgium.

La fermeture de Caterpillar Belgium devrait entrainer des réductions d’activités chez les sous-traitants de l’usine carolo.

Mais officiellement, ces sous-traitants n’ont toujours pas été informés de la restructuration. «C’est logique dans un certain sens, il reste que les travailleurs des sous-traitants vivent très mal ce manque d’informations», a indiqué Sabrina Lossignol.

Sans calendrier précis, ils ne savent notamment pas selon la permanente quand pourrait éventuellement débuter la procédure Renault.

«Au-delà, les travailleurs de la sous-traitance s’inquiètent de ne pas pouvoir obtenir, le cas échéant, les mêmes conditions que celles dont pourraient bénéficier les travailleurs de Caterpillar», a affirmé Sabrina Lossignol.

Lundi, les syndicats et la direction de l’entreprise ne sont pas parvenus à s’entendre sur un planning d’expéditions pour les semaines à venir. Selon Jean-Marie Hoslet, secrétaire provincial de la CSC Metea, la direction exige un trop gros volume d’expéditionssans offrir aux syndicats de garanties en termes de plan social ou de transfert de propriété pour le site actuel.


Nos dernières videos