MONS

La justice s'intéresse à la gestion du Lotto Mons Expo

La justice s'intéresse à la gestion du Lotto Mons Expo

La justice s'intéresse au Mons Expo Nicolas Janberg

Une information judiciaire a été ouverte, suite à la polémique née autour de Henry Goffin, directeur du Mons Expo et "venue manager" du MICX, le centre de congrès.

Le parquet a ouvert une information judiciaire à propos de la gestion du Lotto Mons Expo, a confirmé le procureur du Roi à Sudpresse ce matin. Une conséquence de la médiatisation de la polémique lancée par le néo-opposant MR Georges-Louis Bouchez, concernant un possible conflit d'intérêt dans le chef du directeur Henry Goffin. Ce dernier cumule cette fonction au Mons Expo avec celle de "venue manager" du centre de congrès voisin (Micx), géré par un privé, à savoir Artexis.

Pour le MR, cette double casquette briderait Henry Goffin en sa qualité de directeur du Mons Expo puisqu'il devrait aller chasser sur le terrain d'Artexis, leader belge dans la gestion des halls de foires et d'expositions, pour remplir le calendrier du Mons Expo. Pour le conseil d'administration de ce dernier, la question a été réglée lors de sa dernière réunion le 26 septembre dernier, où une note juridique fut présentée: "il n’y a pas de conflit d’intérêts entre les fonctions de M. Goffin au sein de Mons Expo et du Centre de congrès de Mons (MICX). Il ressort de la note juridique que M. Goffin ne bénéficie d’aucune prise illégale d’intérêts ni d’avantage personnel", déclarait le CA dans un communiqué.

Un chapitre judiciaire s'ouvre dans le feuilleton, un chapitre qui peut être long ou tourner court. Ouvrir une information judiciaire, "cela ne signifie pas qu’il y a forcément eu infraction" précise le procureur du Roi Christian Henry à nos confrères de Sudpresse. "Nous allons analyser tous les éléments de ce dossier et ensuite nous déciderons de mettre le dossier à l’instruction si c’est nécessaire. Comme nous pourrions classer celui-ci sans suite".