Le Fair Label a pris ses quartiersau ROx de Rouvroy. Franc succès pour ce défilé de mode équitable. On peut faire du beau en faisant du bien!

Consommer et s’habiller de manière responsable et éthique, c’est possible et c’est ce qu’a voulu démontrer le Parc Naturel de Gaume. À l’occasion de la Semaine du commerce équitable, l’organisation a souhaité mettre l’accent sur le commerce équitable de vêtements, de sa production à sa commercialisation. «Nous avons répondu à un appel à initiatives de la plateforme commerce équitable en province de Luxembourg. Nous voulions nous démarquer et nous nous sommes rendu compte que le thème des vêtements était peu souvent abordé».

Une histoire humaine derrière chaque vêtement

Avant que les mannequins d’un soir ne foulent le podium, l’association AchACT a animé une conférence sur le quotidien difficile des travailleuses de l’habillement, en Asie et en Europe. «L’objectif de l’AchACT est d’améliorer les conditions de travail dans le domaine du textile. Nous voulons montrer que les choix de consommation individuels ne sont qu’une des mesures à prendre parmi d’autres. On peut agir en tant que citoyen pour faire pression!», commente Jean-Marc Caudron.

Grâce à la conférence mais aussi à des courts-métrages et une exposition interpellante «Un carnet de voyage géant», la plateforme a tenu à rappeler au public que «derrière chaque vêtement, il y a une histoire humaine».

Des vêtements équitables

C’est devant un public curieux que le défilé a commencé. Ici, on est loin du grand défilé de la Fashion Week: pas de strass, pas de paillettes, mais des créations toutes aussi étonnantes et réussies. Six femmes, dont quatre créatrices locales et internationales, se sont lancées dans l’aventure pour montrer qu’avec un peu d’imagination, on peut créer des vêtements et accessoires respectueux de l’environnement. «Nous voulons toucher le grand public, celui qui est déjà sensibilisé mais aussi les autres», explique Anne Léger du Parc Naturel de Gaume.

Une vingtaine de mannequins ont défilé pour faire découvrir au public des créations toujours plus originales, réalisées avec des matériaux éthiques parfois bien de chez nous. Du côté de l’organisation, on tient à rappeler que «le commerce équitable ce n’est pas seulement dans le sens nord-sud. Le commerce équitable c’est également des relations nord-nord». Après le défilé, le public a pu partir à la rencontre des créatrices équitables et agir en citoyen responsable en achetant les tenues et autres accessoires disponibles aux différents stands. Un beau succès!