NAMUR

Vincent Pagé : une sacrée tronche !

Vincent Pagé : une sacrée tronche !

Facteur le matin et comédien le soir, le Namurois Vincent Pagé est de retour sur scène. Vincent Pagé

Vincent Pagé crée son nouveau one-man-show ce jeudi au Théâtre Jardin Passion de Namur . "Tronches de vie" est coécrit et produit par Xavier Diskeuve.

"Tronches de vie" de Vincent Pagé, le célèbre facteur-humoriste namurois, c’est déjà une vingtaine de dates prévues en Belgique et dans le nord de la France. Avec la présence annoncée de plus de vingt programmateurs lors des premières représentations, on peut s’attendre à ce que la tournée prenne une belle ampleur.

Voici déjà les premiers rendez-vous:

– Du 13 au 28 octobre au Théâtre Jardin Passion à Namur. Tout est complet! – Les 29 et 30 novembre au Centre culturel de Ciney. Il reste des places le 29 (083 21 65 65 – culture@ciney.be). – Le 2 décembre salle La Clairière à Meux (spectaclemeux@yahoo.com). – Le 14 janvier au Cabaret de Gelbressée (0492 70 04 69). – Le 17 mars à Mazy Culture (0478 46 00 65). – Le 18 avril à Mazingarbe (France). – Le 21 avril au Centre culturel de Floreffe (081 45 13 46 info@centreculturelfloreffe.be)

Vincent Pagé, plus de 150 représentations pour votre précédent spectacle "C’est ma tournée", 11 dates déjà sold-out au Théâtre Jardin Passion pour «Tronches de vie»: l’attente est là pour ce deuxième spectacle. Comment vous sentez-vous à quelques jours de la grande première?

Je suis mort de trouille. Et, en même temps, on bosse dessus depuis un an. Donc je suis impatient d’y être! Je ne suis plus tout seul pour ce nouveau spectacle. On est une belle équipe de sept troncheurs. Si je suis seul sur scène, j’ai un producteur, un responsable communication, son, graphisme… Ça met une pression supplémentaire. Mais on a fait ce spectacle avec notre cœur et nos tripes. Il doit donc marcher.

De quoi va-t-il parler?

Il se présentera sous la forme d’une dizaine de capsules humoristiques. Elles parleront de la vie de tous les jours, d’événements du quotidien qui parlent aux gens, comme de «la petite république indépendante du parc à conteneurs» par exemple. Quand je vis un truc, ça devient toujours une aventure. J’observe le côté marrant de chaque moment. C’est ça que je raconterai au public. Il y aura aussi des sketchs plus poétiques. Vous vous êtes déjà imaginé si un Wallon avait été le premier à poser son pied sur la Lune plutôt qu’Armstrong et Aldrin? Moi oui…

D’où vient ce titre "Tronches de vie"?

On parle souvent de tranches de vie. On voulait renvoyer à ça mais aussi à toutes les tronches que chacun a pu rencontrer dans sa vie et que je jouerai dans le spectacle: le gardien du parc à conteneurs, un fonctionnaire, un metteur en scène sénégalais…

Retrouvez l'interview complète de Vincent Pagé ce lundi 10 octobre dans L'Avenir Namur de ce lundi 10 octobre, sur tablette, smartphone ou PC