MARCHE-RENDEUX-HOTTON-EREZÉE

PHOTO | Le festival de musique baroque affiche complet

La 4e édition du festival de musique baroque, le MuBaFa, conquiert les mélomanes ce week-end. Notamment avec la création de l’opéra «Didon et Enée»

Le festival de musique baroque organisé conjointement sur les communes de Marche, Rendeux, Hotton et Érezée ne finit décidément pas de surprendre.

Alors que beaucoup s’accordent souvent à reconnaître, peut-être faussement, qu’il s’agit d’un genre musical difficile à appréhender, le public du nord de la province vient une nouvelle fois de prouver que le baroque pouvait parfaitement rimer avec succès public. Les sept concerts prévus à l’affiche affichent tous complets. Les organisateurs sont évidemment aux anges. «C’est vraiment une belle récompense pour tout le travail accompli par une poignée de bénévoles seulement», se réjouit Baudouin Cockx, administrateur-délégué du MuBaFa.

Même si tous les concerts sont de haute volée, on peut toutefois adresser un coup de chapeau à toute l’équipe, qui sous la direction générale et musicale de Xavier Haag a participé, vendredi, à la création de l’opéra «Didon et Enée» de Henry Purcell.

Une porte d’entrée vers le baroque

Cette création, une première en province, a conquis les 400 personnes présentes dans la salle de la Maison de la Culture Famenne Ardenne. Ils ont vibré à l’histoire de Didon, reine de Carthage, éprise du prince troyen Enée. Celle-ci se donnera finalement la mort quand ce dernier, berné par le sort de sorcières, décidera de la quitter. Un spectacle qui peut constituer une magnifique entrée dans l’univers baroque. Peut-être les étudiants de la région, qui ont assisté jeudi à cet opéra en séance scolaire, auront apprécié et qui sait, partiront-ils à la découverte de ce genre musical étonnant?