BRUXELLES

Derrière l’anus, Bruxelles découvre une fresque sur la naissance

Une nouvelle fresque «osée» anime à nouveau Bruxelles.

Existera-t-il encore des murs vierges à Bruxelles? C’est en tout cas la question que ses habitants peuvent se poser aujourd’hui après la découverte d’une nouvelle fresque dans le quartier Sainte-Catherine.

+ A LIRE AUSSI | Un anus transforme la publicité Zanussi du quartier Sainte-Catherine à Bruxelles

Repéré et médiatisé ce jeudi par le site d’informations locales Bruzz, cette nouvelle peinture succède notamment (et logiquement) au fameux pénis de Saint-Gilles - qui sera bientôt supprimé - ainsi qu’à la pénétration de la rue des Poissonniers (Bruxelles).

Créée en quelques heures seulement, cette fresque de la nativité a été conçue sur le même bâtiment qui accueillait déjà un anus géant. Élégant.

+ A LIRE AUSSI | Porno, le pénis et la vulve de Bruxelles ? « Il y a quelque chose de plus profond »

Que la maman/le père de ce nouveau-né au regard plutôt inquiet ne s’inquiète toutefois pas... À l’inverse de l’anus qui pourrait être caché prochainement par une nouvelle construction, ça ne semble pas être le cas de cette fresque. Et comme la Ville de Bruxelles, par la voix de l’échevine de la Culture Karine Lalieux (PS), ne compte pas effacer ces œuvres d’art, il y a fort à parier que ce jeune ket reste là encore un moment.