BRUXELLES

Il prend le tram avec ses grenades « instables » et les dépose à la bulle à verre

Il prend le tram avec ses grenades « instables » et les dépose à la bulle à verre

Illustration ÉdA

C’est une histoire incroyable qui aurait pu très mal se terminer. Un homme a découvert des grenades datant de la deuxième Guerre mondiale dans le Bois de la Cambre. Il est ensuite rentré chez lui… en tram pour en savoir plus grâce au net. Mais une fois qu’il a découvert qu’elles étaient instables, il s’en est débarrassé….près d’une bulle à verre.

Les deux grenades de mortier découvertes lundi à Schaerbeek, provenaient en fait du Bois de la Cambre. L’homme qui les avait soi-disant trouvées sur la place de Houffalize, a reconnu les y avoir lui-même déposées le week-end dernier et qu’il avait d’abord tenté de les jeter dans une bulle à verre avant de finalement prévenir la police, a indiqué mardi la zone de police Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse-ten-Noode).

Rentre en tram chez lui

L’homme âgé de 20 ans possède un détecteur à métaux qu’il utilise régulièrement. Le week-end dernier, il s’est rendu avec son appareil dans le Bois de la Cambre et y a trouvé deux grenades qu’il a déterrées et emportées en tram à son domicile de Schaerbeek.

Il les a ensuite photographiées et postées sur différents sites internet en demandant de quels types de grenades il s’agissait précisément.

Lorsque d’autres utilisateurs de forums lui ont indiqué qu’il s’agissait de grenades de mortiers britanniques qui étaient instables et donc potentiellement explosives, le jeune homme a tenté d’appeler le service d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs (SEDEE).

N’étant pas parvenu à le joindre, il a décidé d’abandonner les grenades près d’une bulle à verre de la place de Houffalize avant de se rendre compte que ce n’était pas une bonne idée et de finalement appeler la police lundi vers 21H00.

Le SEDEE a évacué les grenades plus tard dans la soirée.

La police est en train de déterminer si le coût de l’opération peut être imputable au jeune homme, qui a été verbalisé pour possessions d’explosifs.