FOOTBALL

Le coup de téléphone respectueux de Roberto Martinez à Laurent Ciman

Le coup de téléphone respectueux de Roberto Martinez à Laurent Ciman

Laurent Ciman a évoqué son retour en équipe nationale face à la presse. BELGA

Laurent Ciman, qui n’avait pas été sélectionné lors de la grande première de Roberto Martinez, est de la partie cette fois. Le défenseur (central) de 31 ans a évoqué son retour face à la presse.

Et qui c’est qui est déjà de retour là où on ne l’attendait plus?

Roberto Martinez avait décidé de se passer des services de Laurent Ciman lors de sa première sélection à la tête des Diables rouges. Mais contrairement à ce que l’on aurait pu craindre, cela ne signifiait pas que le successeur de Marc Wilmots avait décidé de jeter le Carolo définitivement aux oubliettes… Puisque le défenseur central – le «central» est important (voir ci-dessous) – est déjà de retour en équipe nationale dans le cadre des deux matches face à la Bosnie (vendredi) et contre Gibraltar (lundi), comptant pour les qualifications en vue du Mondial 2018.

«C’est un signe de respect»

À vrai dire, Martinez a pris le soin de prendre son téléphone et de passer un coup de fil outre-Atlantique à Ciman pour lui expliquer qu’il comptait encore sur lui et pourquoi. Une attention, qui ne coule pas forcément de source à ce niveau et qui a touché le joueur de l’Impact Montréal. «Ça fait vraiment plaisir, c’est un signe de respect, de l’avoir eu en ligne. Ça change, ce dialogue… (il sous-entend ici qu’il n’était pas habitué à cela avec Wilmots).»

Son expérience et son rythme

De quoi le technicien espagnol lui a parlé et pourquoi il a décidé de le rappeler? «Il m’a parlé de mon expérience que je dois apporter aux jeunes,» a précisé Ciman (31 ans), qui a participé aux deux grands derniers tournois disputés par les Diables, au Mondial 2014 et à l’Euro 2016, avec une élimination en quarts de finale dans les deux cas, faut-il le rappeler…

Martinez estime également que l’ancien joueur du Standard est dans le bon rythme en ce moment, il faut dire qu’il est en pleine course finale en vue de la qualification pour les play-off en «Major League Soccer» (MLS).

Il pensait que les Diables, c’était fini pour lui…

«Je pensais que l’équipe nationale était derrière moi, tout en ne fermant pas la porte» a confié Ciman au moment d’évoquer sa première sélection sous Martinez, qui sait manifestement que son poste, c’est dans l’axe… «ça me fait plaisir de retrouver un poste de défenseur central (NDLR, sa place de prédilection), peu importe qu’on joue à trois, à quatre, à cinq défenseurs!»

+ À LIRE AUSSI | On ne peut pas croire que Wilmots ignorait le poste de Ciman