SCIENCES

Un bébé avec trois parents biologiques grâce à une technique controversée

Un bébé avec trois parents biologiques grâce à une technique controversée

AFP/JOHN MACDOUGALL

Des chercheurs basés au Mexique et originaires de 3 pays sont parvenus, grâce à une technique de modifications génétiques controversée, à faire naître un bébé issus de trois parents biologiques.

Des scientifiques originaires des États-Unis, du Mexique et du Royaume-Uni sont parvenus, grâce à une technique de modifications génétiques controversée, à faire naître un bébé issus de trois parents biologiques, rapporte mardi le journal New Scientist.

L’enfant est le projet d’un couple jordanien, dont la femme est porteuse du syndrome de Leigh, une maladie génétique rare qui empêche le bon développement du système nerveux des nouveaux-nés. Le couple avait déjà perdu plusieurs bébés à cause de cette maladie qui se transmet uniquement par la mère.

Pour éviter la transmission du syndrome, l’équipe de la New Hope Fertility Clinic à New York a extrait le noyau de la cellule-oeuf de la mère et l’a inséré dans l’ovule d’une donneuse. Ce nouvel ovule génétiquement modifié, dépourvu de l’ADN mitochondrial malade de la mère, a ensuite été fertilisé avec le spermatozoïde du père.

Les scientifiques ont répété l’expérience pour créer au total cinq embryons, dont un seul s’est développé normalement. Cet embryon est devenu aujourd’hui un petit garçon de 5 mois en bonne santé, d’après New Scientist.

La technique utilisée étant interdite aux États-Unis, les chercheurs ont travaillé au Mexique.

Ce n’est pas la première fois qu’un bébé naît avec l’ADN de trois personnes. Mais les expériences antérieures utilisaient une autre technique, celle du transfert cytoplasmique.