Accords de libre-échange transatlantiques - "Nuit Debout" occupe le rond-point Schuman jusqu'à mercredi matin

Des militants de l'aile belge du mouvement "Nuit debout", rejoints par des militants français, comptent passer la nuit de mardi à mercredi sur le rond-point Schuman, à la suite de la manifestation contre les traités transatlantiques CETA et TTIP qui s'est tenue en fin d'après-midi rue de la Loi à Bruxelles, a annoncé Kim Le Quang, l'un des organisateurs.

A la suite des discours prononcés par les organisateurs de la manifestation Stop TTIP et le secrétaire général de la Confédération Européenne des Syndicats (CES), une soirée DJ anime la place Schuman, en face du siège de la Commission européenne, à Bruxelles. L'ambiance y est festive et bon enfant.

En parallèle, une soirée "Nuit debout" a débuté vers 20h30 sur le rond-point Schuman par un débat sur les traités de libre-échange transatlantiques incriminés par les manifestants. Des concerts et des discours animeront la soirée.

Les militants ont ensuite prévu de passer la nuit sur place, au milieu du rond-point, qui sera rouvert à la circulation à partir de 23h00, comme demandé par la police.

Mercredi matin à 09h00, ils mèneront une action "Make some noise", qui consiste à accueillir bruyamment les négociateurs des traités CETA et TTIP. Un point presse est prévu juste avant cette manifestation, à 08h30.

"Nuit Debout" est né le 31 mars sur la place de la République à Paris pour protester contre la réforme de la loi travail française. Une aile belge s'est créée dans la foulée.