FOSSES-LA-VILLE

Fosses-la-Ville : près de 3 millions d’euros pour la collégiale

Fosses-la-Ville : près de 3 millions d’euros pour la collégiale

La collégiale Saint-Feuillen sera rénovée. Un montant de 3 millions d’euros est prévu. EdA - 301357349413

Maxime Prévot, ministre wallon du Patrimoine, annonce une aide à hauteur de 2 836 402€ pour la restauration de la collégiale Saint-Feuillen.

Le gouvernement wallon a octroyé, sur proposition de Maxime Prévot, ministre wallon du Patrimoine, un important subside permettant la restauration de l’enveloppe extérieure de la collégiale Saint-Feuillen de Fosses-la-Ville. Le montant de ces travaux s’élève à 3 006 234,85€ TVAC, subsidiés par la Wallonie à concurrence de 2 836 402,16€

Sanctuaire mérovingien primitivement dédié à Saint-Pierre, remplacé par deux bâtisses successives durant l’époque carolingienne, la collégiale Saint-Feuillen fait partie du patrimoine exceptionnel de Wallonie.

Elle offre actuellement un visage qui permet de retracer plus de mille ans d’histoire. À l’ouest, se dresse une puissante tour romane de quatre niveaux vraisemblablement de la fin du Xe siècle, cantonnée par de robustes tourelles d’escalier. Cette tour est sommée par une flèche baroque en ardoises datant de 1707. L’entrée se fait toujours par un portail cintré abrité sous un porche qui donne directement dans la nef via le bas-côté sud.

La nef est éclairée par de hautes fenêtres bombées et harpées et est prolongée par un long chœur surélevé qui était réservé au collège des chanoines. Ce chœur est séparé de la nef par une barrière ouvragée absolument remarquable. La caractéristique la plus intéressante de la collégiale est sans contexte sa crypte hors sol de la fin du XIe siècle, terminée à l’est par deux absides semi-circulaires et dans son axe par une chapelle à trois pans datée de 1655.

Les travaux de restauration concerneront l’enveloppe extérieure du bâtiment (toiture, maçonnerie et châssis) ainsi que la mise en place de châssis de doublage des baies.

Ce dispositif sera doté de filtres UV afin d’éviter la décoloration des peintures des stalles retraçant la vie de saint Feuillen, récemment restaurées.