POLITIQUE

Parlement bruxellois: Milquet de retour, l’opposition veut que le Gouvernement soit près plus tôt

Parlement bruxellois: Milquet de retour, l’opposition veut que le Gouvernement soit près plus tôt

Milquet est de retour au Parlement bruxellois. BELGA (archive)

Les députés bruxellois, dont Milquet, ont repris officiellement lundi leurs activités parlementaires. Mais le Gouvernement, lui, n’a toujours pas remis le cartable au dos. Ce que regrette l’opposition.

Les députés bruxellois ont repris officiellement lundi leurs activités parlementaires au cours de la première séance plénière de l’année parlementaire fixée, depuis l’an dernier, le troisième lundi de septembre. Dès l’entame des travaux, l’opposition MR, écologiste et N-VA a déploré l’absence de déclaration politique de rentrée du gouvernement.

Celle-ci interviendra le 21 octobre prochain.

«À quoi sert d’anticiper la rentrée si c’est pour parler de revitalisation urbaine. Nous estimons que le gouvernement pourrait être prêt dès la rentrée», a ainsi dit d’emblée Vincent De Wolf (MR).

«Il est regrettable que nous devions encore attendre un mois pour la déclaration du gouvernement car entre-temps, le ministre-président émet une idée après l’autre», a déploré Bruno De Lille (Groen), faisant allusion au plaidoyer, dans la presse, de Rudi Vervoort sur une diminution du nombre d’élus régionaux et communaux, et une suppression de la Commission Communautaire Commune.

Pour Johan Vanden Driessche (N-VA), l’absence de déclaration du gouvernement est «inouïe».

Préférer la voie de la collaboration à celle de la confrontation

De son côté, le président du parlement Charles Picqué (PS) a rappelé que l’article 108 du règlement prescrit de procéder à la lecture de la déclaration de politique générale du gouvernement avant le 31 octobre, ce qui sera respecté.

Le président de l’assemblée, comme le bureau ont été réélus.

Dans une courte allocution, Picqué a invité les députés régionaux à préférer la voie de la collaboration à celle de la confrontation, en privilégiant leur mission d’amélioration de la qualité de vie des Bruxellois, le maintien ou la reconquête de la confiance du citoyen.

Charles Picqué a par ailleurs souhaité la bienvenue à Joëlle Milquet (cdH) qui a occupé pour la première fois son siège de députée bruxelloise depuis sa démission en tant que ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en avril dernier.

Milquet présidera la commission des Affaires intérieures de l’assemblée régionale. Elle remplacera Ahmed El Khannouss dans cette fonction.