article abonné offert

La bande de dévoués… s’est fatiguée

La bande de dévoués… s’est fatiguée

Au nom de l’association des commerçants, Myriam Charvet a remis deux chèques à des associations locales. ÉdA – 301353296061

En 2008, se rappelle Myriam Charvet, la braderie était moribonde. Il n’y avait plus d’ambulants, ni de visiteurs. Il avait donc été décidé de fixer la date au dernier dimanche de septembre, parce qu’il y avait belle lurette que plus personne ne demandait congé un lundi.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 55 des 254 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?