article abonné offert

« Du pour et du contre »

« Du pour et du contre  »

Josy Marot, directeur à Barvaux dit que cette réforme impacte peu son école où 90% des profs ont les titres requis. ÉdA

«Cette réforme a des bons et de moins bons côtés», estime Josy Marot, directeur de l’institut du Sacré-Cœur de Barvaux (Durbuy).

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 50 des 271 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?