TECHNOLOGIE

Apple dévoile ses iPhone 7 : ce qu’il faut retenir des annonces

Le géant américain Apple a dévoilé ses deux nouveaux smartphones haut de gamme. Les iPhone 7 et iPhone 7 Plus poursuivent la lente mue du terminal à la pomme, sans révolution.

Comme chaque année, la firme à la pomme a convié ses fans et le petit monde du multimédia à suivre sa traditionnelle keynote de rentrée à San Francisco. La conférence a été l’occasion pour Apple de dévoiler ses deux smartphones: l’iPhone 7 et iPhone 7 Plus (respectivement avec un écran de 4,7 pouces et 5,5 pouces). Petit tour d’horizon des nouveautés.

La fin du port jack

Les rumeurs avaient vu juste: l’iPhone 7 et 7 Plus abandonnent le vénérable port jack qui accueillait tous les casques audio depuis des décennies.

À la poubelle votre casque filiaire aux graves surboostées et au confort inégalable? Heureusement non. Le port lightning, déjà utilisé pour recharger l’iPhone, permet désormais d’accueillir les casques audio à l’aide d’un adaptateur, fourni lors de l’achat. Le casque audio fourni avec l’iPhone sera, lui, directement pourvu d’une prise lightning.

Ce changement permet à Apple de gagner de l'espace dans la coque de l'appareil, qui n'a pratiquement pas bougé d'un iota depuis l'iPhone 6.

La firme introduit dans le même temps de nouveaux écouteurs sans fil baptisés «Airpods», compatibles à la fois avec l’iPhone et avec la montre connectée Apple Watch. Une paire d’Airpods coûtera 159 dollars (qui deviennent 179 euros chez nous...).

Ceci est une révolution… ah bon?

Difficile de s’enthousiasmer pour les nouveaux terminaux de la marque à la pomme. Prenez les iPhone 6S et boostez-les pour obtenir des iPhone 7. C’est en substance ce qui a été dévoilé lors de la conférence.

Annoncés par Apple comme toujours plus performants, les iPhone 7 et iPhone 7 Plus contiennent de nouveaux processeurs, plus rapides et véloces. Un gain de puissance toujours appréciable à l’heure de faire tourner vos applications favorites.

Mieux, le processeur dispose de plusieurs «cœurs», dont deux consomment moins pour épargner la batterie. Une batterie, elle aussi boostée, pour tenir plus longtemps. La firme annonce jusqu’à 12 heures d’autonomie en 4G pour l’iPhone 7 et 13 heures pour l’iPhone 7 Plus.

Apple continue de draguer les amateurs de photo

Apple a bien compris que l’appareil photo représente un moteur dans les ventes de ses terminaux. L’iPhone 7 voit son capteur amélioré avec une meilleure rapidité de déclenchement, une plus grande ouverture et une nouvelle stabilisation optique. La possibilité d’obtenir ses images au format RAW ravira les connaisseurs.

Mais c’est sur l’iPhone 7 Plus que la (petite) révolution apparaît, avec un second objectif intégré. Celui permet d’offrir d’autres possibilités en matière de zoom dans un seul appareil, tout en améliorant la qualité des photos prises. Le flou d’arrière-plan, si apprécié des amateurs, devient ici plus facile et ajustable en temps réel.

Plus de place

La capacité des deux smartphones a été étendue, passant de 16 à 32 Go pour la version de base et jusqu’à 256 Go pour la version la plus onéreuse, avec une version intermédiaire à 128Go.

Joie pour les fans belges: notre pays figure parmi les premiers à bénéficier de la sortie du nouvel appareil, le 16 septembre prochain. Pour les prix, la version de base de l’iPhone 7 (32 Go) commence à 770 euros. L’iPhone 7 Plus (32 Go) débute, lui, à 909 euros. Cinq coloris seront disponibles.

 

En bref lors de la conférence

Apple dévoile ses iPhone 7 : ce qu’il faut retenir des annonces
AFP
Super Mario débarque sur les appareils à la pomme. Une grande première, pour le géant japonais du jeu vidéo. C’est le papa de Mario, Shigeru Miyamoto, qui est venu présenter le jeu, baptisé «Super Mario Run». Il s’agit d’un simple jeu de plate-forme dans lequel Mario court seul vers le côté droit de l’écran, le joueur n’ayant qu’à sauter en appuyant sur l’écran. Le jeu sera payant et sortira avant la fin de l’année. L’exclusivité du titre pour les appareils d’Apple ne semble que temporaire.

Une deuxième version de l’Apple Watch va sortir. La montre connectée s’enrichit d’un GPS, sera résistante à l’eau jusqu’à 50 mètres de profondeur et disposera d’un écran plus lumineux. Signalons qu’Apple s’est félicité des ventes du premier modèle, sans donner aucun chiffre précis.

Pokémon Go débarque aussi sur l’Apple Watch. Il s’agira plus d’une application d’accompagnement au véritable jeu, permettant notamment de faire éclore des œufs pour obtenir des Pokémon. On a appris au détour d’une petite phrase que le jeu de Niantic a été téléchargé 500 millions de fois, toutes plates-formes confondues.

iWork, le programme contenant les logiciels bureautiques de base sur les appareils Apple, devient collaboratif en temps réel. Autrement dit, vous pourrez par exemple travailler à plusieurs sur une même présentation de type «powerpoint» avec des slides. Tous les appareils (iPhone, iPad, Mac) pourront collaborer sur un même document.

Insolite : Apple est sans doute la seule société au monde à être capable d’annoncer avec enthousiasme, à deux moments différents dans sa conférence, que des messages envoyés entre utilisateurs pourront contenir des confettis en arrière-plan si on y évoque un anniversaire ou une fête. C’est ça aussi la magie des conférences.

Apple a anticipé les critiques avec la fin annoncée de la prise jack pour les écouteurs. Le présentateur sur scène a passé plusieurs minutes à justifier ce choix, comme pour mieux convaincre l’audience. Une technique d’approche assez rare. Portera-t-elle ses fruits?