Fermeture de Caterpillar Gosselies - Rien n'empêche la direction de répondre (CSC)

Pour Jean-Marie Hoslet, responsable de la CSC Métal, rien n'empêche la direction de Caterpillar de participer aux réunions de la Chambre à propos de la fermeture de Caterpillar Gosselies.

Jean-Marie Hoslet réagit ainsi à l'avis rendu par les services juridiques de la Chambre, selon lequel, rien n'interdit, dans le cadre de la procédure Renault, à la direction de Caterpillar de comparaître devant les parlementaires. "Ils ne peuvent pas informer sur le contenu des négociations à venir, ni répondre à ce qui les mettrait en porte-à-faux pour ces négociations", dit-il. "En revanche, rien ne leur interdit de venir répondre à d'autres questions, portant sur l'amont de la situation actuelle".

Le front commun FGTRB-CSC doit établir, dans les heures à venir, la liste de tous les sous-traitants de Caterpillar, qu'ils soient partiels ou totaux. La première réunion de conseil d'entreprise extraordinaire doit se tenir lundi matin, pour la première étape de la procédure Renault, visant l'information au personnel de l'entreprise qui a annoncé, vendredi, le licenciement de 2.200 personnes.