BELGIQUE

Prénoms : Louise, Olivia et Mila peuvent-elles détrôner Emma ?

Prénoms : Louise, Olivia et Mila peuvent-elles détrôner Emma ?

David Pereiras – Fotolia

Emma est le prénom féminin le plus donné en Belgique en 2015. Ce prénom domine le classement depuis 2003. Mais en embuscade, les Louise, Olivia et même Mila refont leur retard.

FILLES

Emma occupait en 2015 la tête des prénoms féminins préférés en Belgique pour la treizième année consécutive, ressort-il des données publiées par la DG Statistique – Statistics Belgium du SPF Économie, basées sur les données du registre national.

Quelque 645 petites Emma sont nées l’an dernier en Belgique, suivie sur le podium par 596 Louise et 538 Olivia. Élise, Alice, Juliette, Mila, Lucie, Marie et Camille complètent le Top 10.

Si l’on regarde l’évolution de ce Top 10 depuis 1995 (voir graphique ci-dessous), on constate que les Marie diminuent progressivement, dépassées en 2003 par Emma. Mais après un ultime pic en 2008, Emma semble perdre petit à petit en popularité.

En embuscade, les Louise regagnent du terrain depuis 2004 et l’écart n’est plus que de 49 naissances cette année. Quid l’année prochaine?

 

Deux autres prénoms connaissent des croissances remarquables. Il s’agit des Olivia, qui progressent de façon fulgurante depuis 2005, mais également des Mila. Alors que le prénom n’apparaît pas dans les données avant 1998 (ce qui signifie qu’il y a moins de 5 personnes nées avec ce prénom ces années-là), il affiche une croissance constante depuis, au point de devenir cette année le 7e prénom le plus donné.

Signalons au passage que les prénoms Laura, Sarah, Manon ou encore Julie, très présents à la fin des années 90, ont progressivement disparu du Top 10.

GARÇONS

Louis reste le prénom le plus répandu pour la troisième année de suite chez les garçons. Il est talonné par Arthur et Noah. Lucas, 4e, sort du top 3 pour la première fois depuis 2007. Liam, Adam, Victor, Jules, Mohamed et Nathan suivent.

Louis a atteint son pic en 2010 (673 nouveau-nés ayant ce prénom) et stagne avec une légère baisse depuis (613 en 2015). Arthur pourrait aussi avoir atteint son pic cette année, avec une stagnation marquée, sans parvenir à détrôner Louis. Noah, lui, est plutôt sur le déclin depuis 2008, exactement comme Nathan.

 

Thomas, Maxime et Nicolas, qui formaient encore le podium début des années 2000, sont depuis lors sortis du Top 10.

En l’espace de 20 ans, le nombre de prénoms différents a augmenté de 62% chez les filles et de 66% chez les garçons, révèle la DG Statistique – Statistics Belgium. Sur la même période, le nombre de fois qu’un prénom a été donné en moyenne a par ailleurs baissé d’un tiers environ tant chez les filles (-33%) que chez les garçons (-34%).