BELGIQUE/MONDE

Caterpillar Gosselies : Paul Magnette a eu le président de la Commission européenne en ligne

Caterpillar Gosselies : Paul Magnette a eu le président de la Commission européenne en ligne

Le ministre-président wallon, Paul Magnette, a évoqué le sort de Caterpillar avec Jean-Claude Juncker. BELGA

Paul Magnette a eu un contact téléphonique avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Pour évoquer la fermeture de Caterpillar et les questions européennes qui y sont liées.

Le ministre-président wallon, Paul Magnette, s’est entretenu ce mercredi par téléphone avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Il a évoqué avec lui l’annonce de la fermeture de l’usine Caterpillar à Gosselies et plus largement les thématiques européennes qui y sont liées: la révision de la directive Renault sur l’information et la consultation des travailleurs lors de restructurations, la rigueur du Pacte de stabilité ou encore les difficultés que crée dans certains pays la directive sur le détachement des travailleurs. Un rendez-vous sera fixé prochainement.

Magnette rencontrera par ailleurs à 19h la commissaire européenne à l’Emploi, Marianne Thyssen, et le vice-président de la Commission en charge de l’emploi, de la croissance et de la compétitivité, Jyrki Katainen.

Dans l’après-midi, il s’entretiendra par ailleurs avec l’ambassadeur américain en Belgique, Denise Brauer. Les autorités wallonnes contestent évidemment la décision annoncée par la direction de la société américaine mais aussi la façon dont celle-ci se comporte, que ce soit dans sa communication aux travailleurs ou en refusant de se rendre au parlement. Selon Magnette, cette attitude ternit l’image des États-Unis dans le royaume.