LIÈGE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

Pas de peine alternative pour les footballeurs qui avaient tabassé un joueur de Limont

Pas de peine alternative pour les footballeurs qui avaient tabassé un joueur de Limont

Le joueur tabassé est un policier. Il a eu les vertèbres cervicales brisées. REPORTERS – Michel Gouverneur

Lors d’un match opposant la JS Pierreuse et Limont, un joueur du club de Hesbaye avait été tabassé. Ses deux agresseurs viennent d’être condamnés.

Deux joueurs de football de la JS Pierreuse (Liège) ont été condamnés mercredi par le tribunal correctionnel de Liège après avoir été impliqués dans une bagarre violente lors d’un match qui opposait leur équipe à celle de Limont. Un joueur adverse, policier de profession, avait été tabassé.

La bagarre avait éclaté le 30 septembre 2012 lors du match opposant la JS Pierreuse et le club de Limont. Deux joueurs se disputaient un ballon aérien lorsque l’un d’eux avait reçu un coup. Cette première scène avait dégénéré en altercations verbales généralisées entre les joueurs et leurs supporters. Des coups avaient été échangés sur le terrain et lors de la rentrée aux vestiaires.

Un joueur de Limont, policier de profession, avait eu les vertèbres cervicales brisées. Deux des trois joueurs désignés comme les agresseurs par l’arbitre avaient effectué de la détention préventive. Ils ont été radiés à vie de leur activité de joueur de football.

Le tribunal a considéré que deux des trois prévenus étaient bien impliqués dans la scène au cours de laquelle le joueur adverse avait d’abord été frappé par l’arrière avant d’être roué de coups à la tête. En raison de la gravité des faits et de la circonstance selon laquelle les prévenus ont nié leur participation, le tribunal a refusé de leur accorder des peines alternatives. Ces deux joueurs ont été condamnés à des peines de 27 mois et 2 ans de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive.

Le troisième prévenu a par contre été acquitté au bénéfice du doute.