GRANDE-BRETAGNE

Le mythique club londonien Fabric ferme après des overdoses

Le mythique club londonien Fabric ferme après des overdoses

- Archives Google Steet View

La mythique boîte de nuit londonienne Fabric va définitivement fermer ses portes à la suite du décès par overdose de deux adolescents ces derniers mois. La décision a été prise par le conseil municipal local.

La licence du club avait été suspendue le mois dernier à la demande de la police. Elle a été définitivement supprimée par le conseil municipal du quartier d’Islington, où la Fabric est située, malgré une pétition en ligne qui a rassemblé près de 150.000 signatures et l’intervention du maire de Londres Sadiq Khan qui a appelé à maintenir le lieu ouvert.

«La police a gagné. La Fabric ferme», a réagi le magazine Time Out, le guide des sorties londoniennes.

«La fermeture de la Fabric est un coup porté à la jeunesse londonienne. Une institution!», a déclaré pour sa part sur Twitter le DJ de la radio BBC Nick Grimshaw.

Le maire de Londres Sadiq Khan, qui a raconté à Time Out avoir fréquenté le club dans sa jeunesse, a regretté la décision des autorités d’Islington, dans un communiqué mercredi.

«Les clubs londoniens constituent une part essentielle de notre paysage culturel», a-t-il déclaré, se disant déçu que la Fabric, le conseil municipal d’Islington et la police «n’aient pas été capables de trouver un terrain d’entente sur la manière de gérer la sécurité du public».

Mais pour le conseil municipal d’Islington, le club avait «une culture de l’usage de la drogue», que ses employés étaient «incapables de contrôler».