MOLENBEEK

Foot et cours de français pour les jeunes réfugiés au RWDM

Foot et cours de français pour les jeunes réfugiés au RWDM

Kraainem organise déjà des entraînements lors desquels les réfugiés sont les bienvenus. BELGAIMAGE

Le RWDM veut «développer son rôle social». Aussi, il s’associe au FC Kraainem pour accueillir des jeunes demandeurs d’asile, en collaboration avec Fedasil. Le football sera combiné à des cours de français.

Les clubs de football RWD Molenbeek et Kraainem FC accueilleront cette saison des demandeurs d’asile mineurs, souvent arrivés récemment en Belgique, pour les aider à s’intégrer grâce au sport. Les deux équipes bruxelloises, qui collaborent avec l’agence fédérale Fedasil, espèrent convaincre d’autres clubs de développer ce programme d’intégration, ont-ils annoncé mardi lors d’une conférence de presse commune.

Le Kraainem FC a déjà lancé cette initiative la saison dernière et a permis à 700 jeunes demandeurs d’asile, qui séjournent dans des centres d’accueil Fedasil, de participer aux entraînements avec les joueurs du club mais également de suivre des cours de français quatre jours par semaine. «Nous essayons de contribuer à leur intégration, de leur accorder du temps et de leur donner plus de dignité», résume Laurent Thieule, président du Kraainem FC. «La difficulté reste la durabilité de cette action, en assurant un suivi social et d’intégration.»

«C’est important de s’occuper de ces jeunes»

Cette année, le RWD Molenbeek a décidé de rejoindre le projet et accueillera des jeunes réfugiés du centre du Petit-Château à Bruxelles. Le club espère d’abord intégrer une vingtaine de demandeurs d’asile aux entraînements avant de développer sa capacité d’accueil. «Nous avons relancé le RWDM la saison dernière avec la volonté de développer l’aspect sportif mais aussi notre rôle social important pour la commune», explique Thierry Dailli, manager général. «C’est important de s’occuper de ces jeunes, l’initiative de Kraainem nous a ouvert les yeux.»

Présente lors de la conférence de presse, la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans a salué l’initiative des deux clubs de football. «C’est la preuve que le RWDM veut participer à la vie sociale de Molenbeek, qui doit relever des défis de scolarisation et d’émancipation des jeunes ressortissants étrangers qui arrivent dans la commune.»