USA

La course présidentielle se serre

Pour Hillary Clinton et Donald Trump, chaque vote compte désormais. AFP

La campagne présidentielle est entrée dans sa dernière ligne droite aux États-Unis. Et l’écart entre les candidats se resserre.

Hillary Clinton et Donald Trump entament la dernière ligne droite de la course présidentielle, qui s’annonce serrée au vu de nouveaux sondages qui les donnent au coude à coude.

À neuf semaines du scrutin, Mme Clinton, toujours plombée par des doutes sur son honnêteté, a perdu son avance sur le milliardaire, à la peine pour séduire les Noirs et les Hispaniques. Le républicain dépasse même la démocrate de deux points dans un dernier sondage réalisé pour CNN entre le 1er et le 4 septembre (45% des électeurs voteraient pour Trump, 43% pour Clinton) et publié mardi.

Plus honnête?

Plus surprenant, le populiste Trump est jugé plus honnête et digne de confiance que la démocrate (50% contre 35%), empêtrée dans l’affaire de ses courriels. Même les partisans de Clinton doutent davantage de leur candidate que les partisans du bouillonnant candidat, fréquemment pris en flagrant délit de mensonge.

Mais d’après un autre sondage réalisé pour le Washington Post dans les 50 États entre le 9 août et le 1er septembre, la démocrate domine dans beaucoup d’endroits y compris des places fortes républicaines, même si Trump la distance dans le centre du pays.

Les deux candidats ont sillonné les terres du nord des États-Unis durant le long week-end de «Labor Day », qui marque aux États-Unis la fin de l’été mais aussi, les années d’élection, l’entrée dans la dernière ligne droite de la campagne.

Présente lundi à un pique-nique à Cleveland, dans l’État clé de l’Ohio, Hillary Clinton était attendue ce mardi à Tampa, en Floride, un autre État crucial. Mais, signe que la bataille s’intensifie, Trump s’est aussi rendu dans l’industriel Ohio. Il a rencontré des syndicalistes à Cleveland pour tenter de capitaliser sur les frustrations de l’électorat ouvrier d’un ancien berceau de l’industrie américaine, où les perspectives d’emploi sont limitées et les salaires stagnent.