article abonné offert

Nettoyage : qui paie ?

Depuis mai 2016, cinq hommes arpentent les pilastres du viaduc afin de «blanchir» l’édifice centenaire. «C’est un budget Infrabel, ils financent la logistique autour du viaduc et le feu d’artifice.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 18 des 86 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?