Licenciement collectif chez AXA Belgium: 850 emplois pourraient être supprimés d’ici 2020

Licenciement collectif chez AXA Belgium: 850 emplois pourraient être supprimés d’ici 2020

D’ici 2020, quelque 850 personnes sur les près de 4.000 qu’emploie l’entreprise devraient la quitter, redoute le syndicat libéral. BELGA

Encore une mauvaise nouvelle pour l’emploi dans notre pays. Après l’annonce de la fermeture de Caterpillar à Gosselies, c’est AXA qui décide de procéder à un licenciement collectif. D’après la CGSLB, 850 emplois devraient être supprimés d’ici à 2020.

La direction d’AXA Assurances a annoncé ce lundi matin, lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, son intention de procéder à un licenciement collectif dans le cadre de son plan stratégique 2020, annonce la CGSLB.

«La direction nous a expliqué que, par rapport à nos concurrents, les coûts salariaux sont supérieurs de 20%. AXA ambitionne dès lors d’accélérer sa digitalisation et sa transformation d’ici 2020», confie le délégué libéral Dominique Calistri. Environ 10% du personnel, soit plus ou moins 300 personnes, devraient ainsi déjà quitter l’entreprise avant la fin de l’année.

Prépension à 55 ans?

Alors que, depuis des années, il dépose des bilans positifs et des résultats financiers satisfaisants, l’assureur a demandé la reconnaissance de statut d’entreprise en restructuration, constate la CGSLB. Cette mesure pourrait lui permettre de faire éventuellement baisser l’âge de la prépension à 55 ans et ainsi éviter des licenciements secs. Une démarche qui ne sera plus possible à partir de 2017, explique Dominique Calistri.

«En ce qui concerne le détail du plan stratégique, ces 7, 8 et 9 septembre, chaque direction viendra présenter son dossier détaillé», précise encore la CGSLB, qui fustige cette décision alors qu’AXA finance la construction d’un nouveau bâtiment ultra moderne dans le centre de Bruxelles.

La direction évoque la suppression de 650 postes dans les deux ans

Le plan stratégique 2020 d’AXA Belgium a pour ambition de recentrer les activités de l’assureur, accélérer sa transformation digitale et simplifier son organisation. Celui-ci pourrait mener à la perte de l’emploi de 650 personnes durant les deux prochaines années, indique l’entreprise dans un communiqué.

Le plan stratégique d’AXA repose sur le recentrage autour des activités qui font la force de l’entreprise, à savoir les assurances dommages et les assurances pension pour les employeurs, les indépendants et les particuliers. Ce choix stratégique consisterait à arrêter de proposer de nouveaux contrats d’assurance-placement individuels à partir du 1er janvier 2017.

L’assureur entend également accélérer la transformation numérique via des investissements pour un montant de 200 millions d’euros, «afin d’offrir des services personnalisés, plus rapides et plus performants aux courtiers et aux clients». La direction souhaite enfin simplifier l’organisation et améliorer la structure de coûts afin de gagner en efficience et en agilité.

Cette stratégie 2020 sera analysée et discutée avec les représentants du personnel afin de limiter l’impact sur l’emploi et plus particulièrement, le nombre de licenciements secs, assure AXA, qui «s’engage à mettre tout en œuvre pour mener, dans les prochaines semaines, un dialogue social transparent et constructif, afin d’analyser ce plan et ses différentes modalités d’application, notamment en matière d’emploi».