BELGIQUE

Taux bas : Belfius n’augmentera pas ses tarifs à court terme

Taux bas : Belfius n’augmentera pas ses tarifs à court terme

Le président Jos Clijsters et le CEO Marc Raisiere BELGA

Belfius ne compte pas augmenter ses tarifs, ni appliquer de taux négatifs dans les mois à venir.

Bien que confronté comme toutes les banques de la zone euro à un environnement de taux au plancher, ce qui pèse sur ses revenus, le bancassureur Belfius ne compte pas augmenter ses tarifs dans les six mois, ni réduire ses coûts via des suppressions de postes. Belfius ne prévoit pas davantage d’appliquer des taux négatifs, a assuré mercredi son CEO, Marc Raisière, en marge de la présentation des résultats semestriels du groupe aux mains de l’État belge.

Alors que plusieurs grandes banques belges ont annoncé augmenter certains tarifs bancaires, par exemple en augmentant certains frais de dossiers, Belfius ne compte pas emprunter cette voie dans les prochains mois. «Notre stratégie en tant que bancassureur est plutôt d’essayer que le client nous fasse confiance pour cinq produits. Nous avons une rentabilité de stratégie par client ou par segment de clients et non par produit», a expliqué le CEO de Belfius, Marc Raisière, au cours d’une conférence de presse. «A court terme, on ne va pas augmenter les coûts de nos produits», a-t-il affirmé.

Belfius ne prévoit pas davantage, dans une optique de réduction des coûts, de supprimer de nouveaux postes ou d’appliquer des taux négatifs sur les comptes d’épargne, alors que la loi belge prévoit un taux minimum de 11 points de base (0,11%) sur les comptes d’épargne réglementés. «Je veux être très clair: jamais nous n’appliquerons de taux négatifs sur le compte d’épargne.» Marc Raisière n’en estime pas moins que le plancher de 11 points de base est «un peu trop important» vu le contexte de taux actuel. L’idée de la banque est d’accompagner ses clients vers une diversification de leur épargne. «Si nous parvenons à activer une partie de cette épargne pour soutenir l’activité économique, ce sera un beau départ», a encore estimé Marc Raisière. Ce dernier a révélé que l’ensemble des clients de Belfius ayant pu refinancer leur prêt hypothécaire à un taux plus avantageux depuis la baisse des taux ont ainsi pu économiser au total 110 millions d’euros.

Le président de Belfius, Jos Clijsters, et son CEO ont enfin affirmé qu’ils ne voulaient pas augmenter le profil de risques du groupe, né sur les cendres de Dexia. Le bancassureur va calmement analyser les éventuelles retouches à appliquer à son «business model» au vu de taux appelés à rester bas encore un certain temps, voire longtemps.