BRABANT WALLON

TEC: neuf bus en plus entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles

TEC: neuf bus en plus entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles

Dès septembre, huit trajets supplémentaires pour le Conforto bis, et un de plus pour le Conforto. Archives ÉdA

À partir du 1er septembre, la fréquence des Confortos et Conforto bis – qui relientLouvain-la-Neuve à Bruxelles – sera augmentée de neuf trajets quotidiens.

À partir du jeudi 1er septembre, la fréquence des Conforto et Conforto bis – qui relient Louvain-la-Neuve à Bruxelles – va fortement augmenter. «Ce sont des produits qui marchent et ils marchent si bien qu’il y a un problème de surcharge», soulève Philippe Matthis, président du conseil d’administration du TEC Brabant wallon. Depuis janvier 2016, la société de transport a enregistré plus de 130 réclamations relatives à ce problème de surcharge. Le TEC a donc décidé d’y répondre en ajoutant neuf trajets quotidiens.

Pour le Conforto (qui relie Louvain-la-Neuve et la Plaine de l’ULB), un seul parcours supplémentaire s’ajoutera aux 52 parcours existants pendant les congés scolaires.

Pour le Conforto bis, qui dessert plusieurs stations de métro de Bruxelles et qui est davantage concerné par ce problème de surcharge, huit nouveaux parcours s’ajouteront aux 62 existants. «On va dédoubler aux heures de pointe: quatre nouveaux trajets le matin, quatre nouveaux trajets l’après-midi. Le Conforto bis est un de nos plus beaux fleurons: en moyenne 707 voyageurs par jour. Ce bus qui peut dépasser les voitures en roulant sur la bande d’arrêt d’urgence est un vrai succès», ajoute Philippe Matthis.

Ces modifications coûteront environ 182 000€ par an.

À cela s’ajoutent aussi 6 515€ par an pour améliorer la ligne 76 à Nivelles: cette ligne, qui dessert les Portes de l’Europe, s’allongera d’une boucle comportant trois nouveaux arrêts dans le quartier de la Campagne du Petit Baulers (environ 2 700 habitants), en plein développement. La Ville et les habitants étaient demandeurs. Il aura fallu attendre la construction du nouveau rond-point à la chaussée de Hal pour permettre cette petite boucle de 1,5 km.

 

Un premier Proxibus intercommunal

Le TEC BW lancera aussi, le 1er septembre, son premier Proxibus intercommunal, fruit d’un partenariat conclu avec les Communes de Mont-Saint-Guibert, Chastre et Ottignies-Louvain-la-Neuve, qu’il sillonnera sur un circuit de 21 km.

Le coût de ce service sera partagé entre le TEC, la Province et les trois Communes concernées (20 000€ par an pour chacune d’entre elles ainsi que pour la Province). Pour rappel, quatre autres Proxibus «mono-communaux» roulent en Brabant wallon. Certains sont payants; ce sera le cas aussi du Proxibus intercommunal.

Pour le reste, outre les modifications évoquées par ailleurs, une quinzaine de quelque des 75 lignes du TEC Brabant wallon feront l’objet de différentes adaptations dès le 1er septembre. Rapide survol…

- Les horaires des lignes 10, 17, 19, 27, 29, 72, 73 et 74 seront modifiés pour assurer une meilleure correspondance avec les autres lignes de bus ou avec un train.

- Sur les lignes 4 et 23, les horaires seront adaptés pour mieux coller à la réalité du trafic sur les routes.

- Sur les lignes 71, 471 et 472, certains arrêts seront déplacés.

- Sur la ligne 30, les parcours scolaires du mercredi midi et du soir seront limités à l’arrêt «Nil-Saint-Vincent, Pierreux».

- Enfin, des trajets seront ajoutés sur les lignes 15, 17, 19, 27, 29, 72, 73 et 74.