SAUT EN HAUTEUR

Nafissatou Thiam avait sauté à 1,98m: Ruth Beitia sacrée à… 1,97m !

Nafissatou Thiam avait sauté à 1,98m: Ruth Beitia sacrée à… 1,97m !

L’Espagnole Beitia est championne olympique avec une barre franchie à 1,97m, un centimètre de moins que Thiam pendant son heptathlon. AFP

À Rio, personne n’a sauté aussi haut que Nafi Thiam. De là à dire qu’elle aurait pu briguer une 2e médaille olympique…

Épuisée par un heptathlon qui a fait d’elle l’athlète la plus complète du monde, Nafissatou Thiam n’a, donc, pas pris part au saut en hauteur. Sa décision, on l’a déjà dit, est tout à fait légitime et compréhensible. Reste qu’il était intéressant de voir la finale de ce concours samedi soir. Car, en la regardant, on s’est dit que notre compatriote aurait, peut-être, eu son mot à dire dans la lutte aux médailles.

Ruth Beitia est devenue championne olympique en ne franchissant que 1,97m, une hauteur qu’elles ne furent d’ailleurs que quatre à passer. Thiam a, elle, effacé 1,98m lors de l’heptathlon. Au vu de cette finale du saut en hauteur, il ne fait pas de doute que la Namuroise est également promise à un grand avenir à la hauteur. Ce, d’autant plus que les sauteuses de sa génération ne semblent pas (encore?) avoir le niveau des Hellebaut, Chicherova et Vlasic. Samedi, la Croate est parvenue à monter sur le podium en passant, elle aussi, 1,97m. Quand on sait qu’elle a été très souvent blessée ces dernières années, cela rappelle son immense talent mais met aussi le doigt sur le niveau actuel de la discipline.

À 32 ans, Vlasic se trouve au crépuscule de sa carrière. Et que dire de Beitia, sacrée à 37 ans?

De toutes les finalistes en lice samedi dans le stade olympique, elles ne sont que cinq à détenir un record personnel à 2 mètres ou plus. Pire: cette année, seules l’Américaine Lowe (2,01m) et l’Allemande Jungfleisch (2m) ont déjà sauté à une hauteur correcte.

En fait, le niveau de cette finale a été le plus faible depuis… 1992. À l’époque, la Cubaine Quintero était montée sur la troisième marche du podium en passant 1,97m. Depuis, il a toujours fallu passer deux mètres pour obtenir une médaille.

Nafi Thiam a-t-elle laissé passer une occasion en or? On ne le saura jamais. Reste qu’elle n’aurait sûrement pas fait tache dans ce concours.

Thiam porte le drapeau

La Namuroise a dit ne nourrir aucun regret d’avoir déclaré forfait pour la hauteur. Pour elle, les Jeux olympiques se sont arrêtés au soir de l’heptathlon. Hier soir, elle en a profité une dernière fois en étant porte-drapeau de la délégation belge lors de la cérémonie de clotûre.